Les élections françaises et l’inquiétude de Macron : « Rien n’est sûr »

0
70

Dans l’entourage immédiat du président Emanuel Macron, des craintes s’expriment à l’approche du second tour contre le candidat d’extrême droite Le Pen, malgré le petit avantage acquis par Macron au premier tour de scrutin. Le député Alexandre Holroyd a reconnu : « Tout peut arriver »

JDN – Avichaï Hever

Après qu’aucun des candidats aux élections françaises n’ait réussi à obtenir plus de 50% de soutien, le pays se prépare pour le second tour des élections présidentielles entre le président sortant, le centre-droit Emanuel Macron, et le représentant de la droite nationale, Marin Le Pen, quand tout est possible. L’entourage de Macron exprime son inquiétude même s’il a obtenu un peu plus de 5% sur son adversaire de droite lors du vote du premier tour.

Le député du Mouvement républicain du président, Alexandre Holroyd, a été interviewé par la chaîne d’information France 24 et a déclaré: « Rien n’est garanti pour nous. » Selon Holroyd : « Rien n’est encore terminé dans cette élection et rien n’est garanti pour nous. Tout peut arriver. Les citoyens français doivent choisir entre deux approches très différentes de leur avenir. »

Dans le même temps, les partis de droite du pays se préparent à la plus grande opportunité qu’ils aient eue à ce jour, celle de conquérir l’Elysée. Le candidat juif, Eric Zemmour, qui a perdu au premier tour et n’a obtenu qu’environ huit pour cent des voix, a annoncé son soutien à Le Pen et a même déclaré qu’il participerait à sa campagne électorale. Le candidat de droite Nicolas Dupont-Aignan, qui a obtenu 2 % des voix, a également déclaré son soutien à Le Pen.

LIRE  Des Héros et des hommes ! « Maman s'est effondrée dans mes bras... »

Pendant ce temps, le soutien à Macron à gauche se resserre également, Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la gauche profonde, se tournant vers ses partisans et leur demandant de soutenir le président. Mélenchon, qui a collecté au premier tour des élections 20 % des voix, a appelé dans une déclaration commune avec les dirigeants des partis de gauche, dont le Parti socialiste, à voter « contre Le Pen ».

La candidate de droite Marine Le Pen a accordé une interview à la télévision d’Etat, au cours de laquelle elle s’est déclarée « confiante » en vue du second tour des élections. Il convient de noter que les récents sondages dans le pays ces derniers jours montrent que Macron battra Le Pen au second tour et remportera une petite victoire. Par exemple, un sondage réalisé dimanche prédit une petite majorité de 51 % en faveur de Macron contre 49 % pour Le Pen.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire