Les Grands de la Tora s’expriment contre la réforme de Kahana

0
82

Les dirigeants de notre génération s’élèvent contre les réformes dans la cacherouth et dans les conversions préparées par le ministre des Cultes Matan Kahana, foulant du pied les fondements de la foi, et interdisent aux rabbins d’accorder une surveillance de cacherouth dans d’autres villes que la leur en raison de l’interdiction de gêner autrui sur son terrain et des incidences sur l’ensemble du système de cacherouth dans le pays. Ils mettent en garde : la surveillance de tel rabbins sera totalement rejetée.

Be’hadré ‘Harédim – Moshé Weisberg

Le président du Conseil des érudits de la Torah Rosh Yeshiva Hacham Shalom Cohen a lancé un appel sortant de l’ordinaire, contresigné par rav ‘Hayim Kanievsky et par le Roch Yechiva le rav Edelstein, ainsi que le rav Badani, adressé aux rabbins qui assurent la surveillance de la nourriture casher, contre l’intention du ministre Matan Kahana d’autoriser les rabbins de la ville à accorder leur surveillance casher dans d’autres villes que la leur, une réforme entrée en vigueur ce matin.

Ils parlent d’une « destruction et d’une dévastation de la cacherouth et de son caractère sacré, indiquant qu’il s’agit là d’une volonté de jeter un différend entre les rabbins d’Israël en cherchant à permettre à d’autres rabbins d’accorder leur surveillance en dehors de leurs villes et provoquent la jalousie et la compétition les uns contre les autres. »

Au sujet des conversions, les grands hommes d’Israël parlent aussi avec acuité et définissent les ministres du gouvernement et leurs dirigeants comme « des destructeurs de la religion qui se sont levés dans le mal pour abuser et essayer de détruire les fondements de la religion en Israël pour permettre les conversions de centaines de milliers de non-juifs contre les règles de la Tora, et ainsi de précipiter le peuple juif dans une assimilation galopante, que l’Eternel nous en protège ! »

LIRE  Le rabbi de Kalov sur la parachath Michpatim : priorité à l'éducation

Ces grands rabbanim disent en particulier : « Par conséquent, nous fixons que la position de la Tora de ne pas coopérer du tout avec eux en matière de conversions et en matière de cacherouth, et ne permettons pas à un rabbin de d’accorder sa surveillance en dehors de son lieu de résidence. »

A défaut du respect de cette clause, les Grands de la Tora de notre génération n’hésiteront pas à déclarer la surveillance de ces rabbins comme n’étant pas valable.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire