Les Grands d’Israël sortent contre le ministre Kahana !

0
87

Les Grands de la Tora, rav Kanievski et rav Edelstein, publient pour la première fois une lettre cinglante signée de leur main contre le ministre des Affaires religieuses Kahana qui envisage de mener des réformes dans la cacherouth et dans le domaine du Kotel : « Chacun doit faire tout son possible pour empêcher la profanation du lieu saint. »

Be’hadré ‘Harédim

Pour la première fois, une formulation particulièrement dure dans la lettre des Grands de la Tora contre le projet de transformation du Kotel. Elle est adressée au ministre des Religions, Matan Kahana, et dit : « Nous protestons de la manière la plus forte possible contre la volonté de profaner le Kotel en y permettant l’installation de personnes qui veulent déformer tout et profaner le Nom de l’Eternel. Et chacun doit tout faire pour empêcher la disgrâce dans ce lieu saint. »

Sous le titre de « Ils ont défoncé les murailles de Mes tours », expression tirée du Maoz Tsour, dit à ‘Hanoucca, ils écrivent : « Une terrible rumeur nous parvient, selon laquelle des descendant d’Israël se sont levés pour annuler et faire disparaitre tout élément de la sainteté du peuple juif. Ils visent à démolir les remparts de la cacherouth et le respect des conversions, consolidés autant que possible pour sauver ce qui peut l’être, ils ne se sont pas encore calmés et voici qu’ils veulent nuire aux restes de notre Temple, le Mur des Lamentations.

« Nous protestons avec véhémence contre l’intention de profaner le caractère sacré du Mur occidental en donnant de l’espace et de la reconnaissance aux destructeurs de la religion, dont le désir absolu est de tout déraciner et de profaner le Nom du ciel. »

LIRE  Le rav Mena'hem Mendel Deutsch agressé en Ukraine

Leur lettre conclut : « Chacun doit faire tout son possible pour empêcher la profanation de ce lieu saint, de se renforcer dans la Tora et la prière, afin que nous puissions entraver la profanation du Nom divin et ayons droit à la venue de notre juste Machia’h. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire