Les « nouvelles conversions » prévues en Israël

0
93
הכניסה לכנסת מאגף הוועדות

Mardi prochain, la présidente de la commission spéciale sur les affaires religieuses, Julia Malinovski, devrait tenir une réunion spéciale sur le « système de conversion dans l’État d’Israël ». Sa proposition : que les Raché Yechivoth puissent eux aussi convertir des candidats à la conversion…

Be’hadré ‘Harédim

La prochaine tempête est déjà là (à part celle, sérieuse, de l’hiver qui enfin semble décider d’arriver en Terre sainte, que D’ en soit loué !) : après que le ministre des Finances Avigdor Lieberman a annoncé la semaine dernière qu’il chercherait à promouvoir la loi de conversion et le règlement du Mur des Lamentations dans les semaines à venir, la Knesset (notre photo) soulève des projets de loi sur le sujet de la conversion, venu lui aussi mettre à mal les valeurs du judaïsme. Le ministre des Affaires religieuses, Matan Kahana, devrait bientôt publier son projet de loi, qui sera probablement approuvé par le gouvernement et complété par un processus législatif, et cela provoquera probablement une nouvelle bataille entre lui et les factions orthodoxes.

Dès mardi prochain, la présidente de la Commission spéciale des affaires religieuses, Yulia Malinowski, devrait tenir une discussion spéciale sur le « système de conversion dans l’État d’Israël » avec la participation de représentants du gouvernement, le Grand Rabbinat d’Israël, les tribunaux rabbiniques, l’Association rabbinique Tzohar, les Religieux, l’Association Panim pour le renouveau juif en Israël, le Mouvement de réforme et autres.

En outre, les députés de la coalition, Moshe Kinley Turpaz et la députée Yulia Malinowski, ont soumis un projet de loi de conversion privé, qui permettrait aux rabbins locaux et régionaux de se convertir, ce qui briserait la barrière de conversion et faire que le public ne peut plus faire confiance au système de conversion en Israël. D’abord pour discussion au sein du Comité ministériel des affaires législatives pour permettre même aux responsables de Yechivont de faire des conversions.

LIRE  L'attaque virulente de Mansour Abbas contre le gouvernement

L’exposé des motifs de la proposition de Malinowski se lit comme suit : « Cette proposition vise à donner aux rabbins locaux et aux direigeants de Yechivoth le droit de convertir, conversions qui seraient reconnues par l’État d’Israël, comme il était de coutume tout au long de l’histoire juive et de l’État d’Israël. »

L’innovation en la matière est le fait qu’également les dirigeants de Yechivoth puissent décider d’accepter des candidats à la conversion, mais nul doute que seuls des juges sont capables d’enquêter et d’interroger ces candidats  et arriver à des conclusions quant à leurs intentions réelles. En quoi des Raché Yechivoth peuvent-ils se mêler à ce genre d’opérations ? Ont-ils le temps pour cela ? Sans doute cet ajout vient-il juste ajouter du sel à la proposition, permettant à ses promoteurs de dire qu’ils sont ouverts et respectueux, puisqu’ils acceptent même que de telles autorités participent à l’affaire, mais il ne s’agit que d’un ajout dégradant de plus à ce projet, proposé par une femme de 46 ans d’origine russe, ouvertement non pratiquante…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire