Les penchants criminels de l’Union Européenne

0
142

Par Dr Jean-Marc Metzger, Président d’Israël Is Forever Alsace

Sous la houlette de Josep Borrell, Haut Représentant de l’Union Européenne pour la politique étrangère, la « Vieille Europe » est le maillon faible des démocraties pour mener une action de concert contre l’islam politique, l’islamisme et l’Iran.

Un article récent du Financial Times a révélé que J. Borrell en tant que membre espagnol du groupe de travail qui avait rédigé la Constitution Européenne (souvent appelée Traité de Lisbonne) était un grand opposant à toute mention de D’ dans la Constitution.

Cette décision d’éliminer toute référence à notre héritage judéo-chrétien a été beaucoup critiquée ces dernières années et nombre l’ont considéré comme ayant joué un rôle majeur, avec des conséquences désastreuses, en affaiblissant de façon considérable les fondements idéologiques du projet européen.

Nul ne s’étonnera alors que le Service pour l’Action extérieure de l’UE sous la direction d’Esther Ossorio, conseillère en communication de Josep BORRELL, œuvre chaque jour en faveur de la Désinformation sur le conflit du Moyen-Orient qu’elle renforce par un narratif agressif contre Israël.

REVE GENOCIDAIRE

Le 19 mai le Guide suprême de l’Iran, l’Ayatollah Khameni, a fait publier sur sa page d’accueil officielle une affiche antisémite en anglais, farsi et arabe évoquant la « Solution finale » en référence au programme de Téhéran de destruction d’Israël.

Indifférents à la haine anti-juive et anti-israélienne de l’Iran, les ministres des Affaires Etrangères d’Allemagne, d’Angleterre et de France qui ont mis au point un mécanisme financier appelé INSTEX pour contourner les sanctions américaines contre l’Iran et permettre à l’UE de poursuivre son commerce avec le régime génocidaire de Téhéran se voilent la face.

LIRE  Campagne électoral : le comble a été atteint !

Et à l’occasion du Jour de la Fête de Jérusalem, la France et quatre pays membres du Conseil de sécurité (Allemagne, Belgique, Pologne et Estonie) demandent des négociations entre Israël et l’Autorité palestinienne en fixant déjà le résultat qu’ils désirent : deux Etats avec Jérusalem redivisée et capitale des deux entités.

VIEILLE EUROPE

La Belgique, où le parti « Charia for Belgium », est légal.

La Pologne et l’Estonie avec leur héritage antisémite.

La France, avec sa très forte communauté musulmane (comme l’Allemagne), qui vote systématiquement contre Israël à l’ONU, a déjudaïsé le Mont du Temple à l’Unesco, confisqué le Tombeau des Rois à Jérusalem et soutient avec l’UE des individus liés à des organisations terroristes (dont certaines sont même reconnues comme telles par l’UE) dans le cadre de son aide financière à des projets en faveur des populations arabes dites « palestiniennes ».

Soutien déguisé – cachez ce soutien que je ne saurais voir – au terrorisme anti-israélien et anti-juif qui provoquera encore davantage de terrorisme.

VAGUES

La vague de complotisme anti-juif et antisioniste qui accompagne la vague du Corona y trouve son compte.

Et l’interventionisme de l’UE dans la politique intérieure d’Israël, ses déclarations anti-israéliennes et ses menaces de punir Israël accroissent encore l’insécurité sinon la peur chez les juifs européens.

Nul ne s’étonnera donc qu’une vague de projets d’Alya (émigration vers Israël) se dessine dans les pays à forte population juive.

Dr Jean-Marc Metzger

Aucun commentaires

Laisser un commentaire