Les pires antisémites viennent du monde musulman

Les pires antisémites viennent du monde musulman

0
90

Les pires antisémites sont des voix provenant de certaines parties du monde musulman

Par Manfred Gerstenfeld

Il existe une énorme masse largement amorphe de nouvelles données concernant l’antisémitisme et l’antisionisme. Google Alerts sélectionne plus de 3000 messages antisémites par an. Ce n’est encore qu’une de mes sources.

Il aurait été logique que le gouvernement israélien mette sur pied une entité qui soit chargée de trier cette information, la classe par catégorie, en retire les pièces à conviction les plus extrêmes. Cependant, une telle entité n’existe pas.

Pourtant, il y a des raccourcis qui aident à rassembler l’information à propos des expressions et incidents les plus extrêmes d’antisémitisme. Depuis 2010, le Centre Simon Wiesenthal (CSW) publie annuellement une liste du Top Ten des incidents antisémites globaux à travers le monde. Concernant certains exemples, plus d’un cas était mentionné[1]. Au cours d’une période de dix ans, le tableau décrivant qui sont les pires antisémites est devenu de plus en plus clair.

Les incitateurs à la haine antisémite et anti-israélienne les plus extrémistes proviennent de certaines régions du monde musulman. Le reste -bien que dangereux– traîne considérablement derrière. C’est vrai, même si  l’antisémitisme d’extrême-droite est actuellement en nette progression. Un personnage primordial dans l’incitation musulmane est l’ancien Premier Ministre malaisien Mahatir Muhamad. En 2010, il a mérité de figurer en têtec de la liste du CSW pour cette déclaration : “Les Juifs ont toujours été un problème dans les pays d’Europe. Ils devaient être confinés dans des ghettos et périodiquement massacrés”… ” Même après le massacre par les Nazis d’Allemagne, ils ont survécu pour devenir une source de problèmes encore plus grands pour le monde”.

LIRE  Avigdor Lieberman joue au pyromane-pompier

Quand on fouille les listes annuelles du CSW, on réalise que les seuls appels à l’extermination d’Israël ou des Juifs listés proviennent d’imams ou d’autres personnages influents du monde musulman. L’exemple suivant illustrera ce cas : en 2012, l’Imam Futouh Abd Al-Nabi Mansour priait lors d’un office qui passait à la télévision nationale depuis la Mosquée el-Tenaim du Caire. Y assistait le Président d’alors en Egypte, Mohamed Morsi. L’Imam disait : “Oh Allah, détruis les Juifs et leurs partisans (Oh Allah, disperse-les, déchire-les, Ô Allah, fais la démonstration de ta puissance et de ta grandeur au-dessus d’eux. “On peut alors voir Morsi dire : Amen[2].

La même année, le 5 août 2012, le chef d’Etat-Major des forces armées iraniennes, le Major-Général Hassan Firouzabadi déclarait : “La nation iranienne se dresse pour sa cause, qui est le total anéantissement d’Israël”.

Yusuf Al Qaradawi est considéré comme le dirigeant religieux du monde sunnite. En 2013, il n’a pas explicitement appelé à l’extermination des Juifs, mais il y a fait référence d’une façon apparemment positive en déclarant : “Allah a imposé aux Juifs, des gens qui les puniraient pour leur corruption. La dernière punition a été appliquée par Adolf Hitler”.

Egalement cette même année, l’imam irakien Qays bin Khalil al Kalbi, a déclaré au cours d’une visite américaine : ” Allah vous a choisis pour être le plus misérable de tous les peuples. Allah vous a choisis comme les meilleurs pour devenir des porcs et des singes… Allaha choisi Hitler pour vous massacrer, aussi qui est donc le meilleur, vous ou lui ?” En outre, toujours cette même année le religieux saoudo-irakien, juriste et poète, Muhammad al Farraj, a produit le poème suivant : “Adolf Hitler avait une façon bénie de vous brûler ô nation pourrie. S’il m’était permis de preir pour un non-Musulman, je prierais pour l’âme du dirigeant nazi qui vous a grillés au barbecue, vous (les Russes) et les Juifs partout à l’essence”.

LIRE  Coronavirus : Netanyahu annonce une mesure sanitaire unique au monde

Le 18 novembre 2014, deux terroristes musulmans de l’Est de Jérusalem ont assassiné quatre personnes en prière à la synagogue Har Nof de Jérusalem, ainsi qu’un héroïque policier druze. Les terroristes ont été liquidés.[3]. Le lendemain, les députés jordaniens ont organisé un moment de silence pour les “martyrs” et ont lu les versets du Coran à haute voix : “Afin de glorifier leurs âmes pures et l’âme de tous les martyrs des nations arabo-musulmanes”. Le Premier Ministre jordanien, Abdullah Ensour, a envoyé une lettre de condoléance aux familles des terroristes où il déclarait : “Je demande à D’ de les envelopper de pitié et de vous accorder la patience, l’aisance et la recouvrance de votre chagrin”… Le gouvernement jordanien, d’un autre côté, a diffusé un communiqué condamnant l’attentat, ajoutant que tous les actes de violence contre des civils à Jérusalem devaient être fermement dénoncés.

En 2015, une vidéo qu’on a prétendu produite par Daesh, montre un terroriste de Daesh brandissant un couteau près de deux hommes armés et masqués. Le narrateur annonce que la guerre contre les Juifs “sera bientôt lancée, si D’ veut”, dit-il. “A tous les Juifs, petits-fils de songes et de porcs, nous venons à vous de tous les coins du monde. … La guerre est proche ; elle ne sera pas longue, D’ le veut, D’ le veut.” Une autre vidéo diffusée en hébreu menace : “”Bientôt, il n’y aura même plus un seul Juif restant à Jérusalem ni dans le reste du pays. Nous n’aurons de cesse d’avoir éradiqué cette maladie à travers le monde entier”.

LIRE  Deux universités israéliennes obtiennent le plus grand nombre de brevets américains en 2018

Avec l’immigration de nombreux musulmans aux USA, les messages exterminateurs y ont aussI été diffusés. En 2017, citant des textes islamiques sur la fin des temps, l’Imam Ammar Shahin du Centre Islamique de Davis, CA(lifornie), a appelé du haut de sa chaire : “Libérons la mosquée Al-Aqsa de cette saleté de Juifs… Anéantissons-les jusqu’au tout dernier”.

Dans ces dix publications annuelles du CSW, il n’y a pas un seul texte exterminateur qui soit l’oeuvre d’un non-musulman. Mais ce problème va bien au-delà de ces remarques. Il n’y a que les dirigeants de pays musulmans qui incite jusqu’à l’extrême contre Israël et les Juifs. On ne trouve aucun autre leader de pays ailleurs. En outre, l’étude de l’ADL a démontré que 49% des musulmans sont antisémites, alors que 24% de chrétiens et 21% d’athées s’identifient à ces sentiments bourrés de haine[4].

Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est Président d’honneur du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem. Il a été conseiller stratégique pendant plus de trente ans pour certaines des corporations dominantes dans le monde occidental.  Le prix du Lion de Juda, de l’Institut Canadien de Recherche Juive fait partie des récompenses qu’il a obtenues, lui attribuant le titre d’Autorité internationale dominante en matière d’Antisémitisme Contemporain. Son principal livre sur le sujet  est : The War of a Million Cuts The struggle against the delegitimization of Israel and the Jews and the growth of New antisemitism.

Adaptation : Marc Brzustowski.

——-

[1] www.wiesenthal.com/about/news/top-10/

[2] www.timesofisrael.com/in-morsis-presence-egyptian-preacher-urges-allah-destroy-the-jews/

[3] https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Palestinian/Pages/Terror-attack-in-Jerusalem-synagogue-18-Nov-2014.aspx

[4] https://global100.adl.org/map

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro