Les Réformés et le Kotel…

0
202

La position des Réformateurs face au Mur occidental est révélée : « Ce mur n’est pas tout intéressant »

Ce matin, le journal HaMevasser révèle une lettre envoyée en 1957 par l’un des leaders des Réformés à rav Mena’hem Porush, dans laquelle il déclare explicitement et dans un langage sans équivoque que les Réformés n’ont rien à chercher près du Mur des Lamentations. « Pour moi, en tant que professeur de judaïsme classique réformé, ce mur n’est pas du tout intéressant. »

« Ce mur n’est pas du tout intéressant » – ce n’est que la pointe de l’iceberg des expressions de dégoût qui apparaissent dans une lettre laide envoyée en 1957 par le Dr Klaus Yaakov Herman, l’un des dirigeants des Réformés, dans laquelle il et déclare sans équivoque que les réformés n’ont rien à chercher près du Mur occidental, et qu’ils ont des endroits plus attrayants à visiter.

C’était après que rav Mena’hem Porush, membre de la Knesset à l’époque, ait pris sur lui le mardi 2 Adar 2 5730/1970, lors de son discours à la Knesset sur la loi du retour, la réforme de la Tefila, a montré aux membres de la Knesset que les Réformés ont supprimé des passages parlant du retour à Tsion, et a jeté le volume au sol avec mépris. L’affaire a fait grand bruit et le rav Porush a même été exclu de la session de la Knesset.

En réponse à cet événement de sanctification du nom du Ciel et de profanation de la Tradition de la part des Réformés, le Dr Klaus Jacob Herman, du Département de science politique de l’Université Sir George Williams à Montréal Canada, a été convoqué. Il était l’un des dirigeants du Mouvement réformiste et vétéran de sa tradition.

LIRE  Le danger catalan, par Guy Millière

Le 23 Cheshvan 5731, environ dix mois après l’incident, il a envoyé une lettre haineuse à rav Menachem Porush.

Dans la première partie il rejette sans se gêner la voie sacrée de la prière de génération en génération, choses que nous ne citerons pas ici. Nous ne rapporterons que ce qu’il dit quant à la position des Réformés à l’égard du Mur occidental.

Premièrement, il admet que feu Rabbi Porush a raison de dire que les Réformés n’ont rien à voir avec le Mur Occidental, le vestige de notre Temple, et c’est pourquoi il lui écrit : « Concernant le Mur Occidental à Jérusalem, comme vous serez surpris, Je suis d’accord avec vous. » Il poursuit en écrivant que ce « mur » ne l’intéresse pas vraiment et le mouvement de réforme qu’il représente en tant que « professeur de réforme », et donc il lui écrit : « En ce qui me concerne, en tant que professeur de judaïsme, ce mur n’est pas tout à fait intéressant. »

Dans sa lettre, il justifie les allégations faites par les observateurs de la Tora contre les Réformés et leur lien avec le Mur des Lamentations. Il poursuit en déclarant : « C’est pourquoi cela a irrité les orthodoxes quand nous avons déclaré ne rien avoir à faire avec ce morceau de mur ». Dans une grande arrogance, il renonce à la sainteté du Mur occidental du Temple où se faisaient les sacrifices : « Vous avez raison, ce mur de boucherie où l’on tuait bêtes et oiseaux ne nous intéresse pas. »

Par contre, dit-il, s’il y a des sites où les Juifs réformés peuvent épancher leurs sentiments, cela serait plutôt l’une ou l’autre des anciennes synagogues réformées allemandes détruites par les Nazis dans ce pays… »

LIRE  Enquête sérologique: un enfant sur cinq a été infecté par le corona et ne le savait pas

Il exprime également son chagrin pour toutes sortes de personnes et de personnalités publiques qui ont commencé à venir au Mur occidental et à s’habituer à la religion des Juifs orthodoxes pour l’amour de D’, et déplore la tendance qui se développe parmi les rabbins réformés : « Malheureusement, aujourd’hui, nous avons un groupe très important de rabbins au sein du judaïsme réformé, qui tente de « s’adapter » à la même « tradition du sang et de la terre » que vous représentez tant. »

Le journal Mevasser cite des rabbins et des personnalités publiques qui ont été exposés au contenu de la lettre hier, et ont été choqués par son contenu, et en même temps ils adressent une demande au député Gilad Karib : « Ne mettez pas les pieds dans le Mur occidental. Sois fidèle au mouvement réformiste, et à propos de toi l’Écriture dit : ‘Pourquoi viens-tu fouler Ma cour ? »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire