Les vacances de Mme Bennet coûtent cher à son mari…

0
293

La tempête de vol de Gilat Bennett et de ses enfants: les stars cyniques des réseaux ont fait irruption dans une série de tweets parodiques se moquant de Naftali Bennett, de sa relation avec sa femme et en général, du nouveau gouvernement.

Be’hadré ‘Harédim

Le départ en vacances de Gilat Bennett et de ses enfants agite le pays depuis deux jours. Outre les critiques selon lesquelles elle part en vacances malgré la recommandation de son mari, le Premier ministre Naftali Bennett, les remarques et les moqueries ont également été entendues et écrites, en particulier par des tweeters sur Twitter qui fouettent généralement quiconque fait la une des journaux.

Celui qui a dépassé les autres a été ‘Haim Levinson qui s’est moqué du nombre de sièges de Bennett. Levinson a tweeté : « Gilat Bennett en première réponse : un Premier ministre avec six sièges ne me dira pas quoi faire. »

Levinson a profité de l’occasion et s’est également moqué des fréquents voyages du ministre des Affaires étrangères Yair Lapid : « Après le vol de la famille Bennett, Yair Lapid a décidé de donner l’exemple personnel et de faire une courte visite en Israël. »

Le journaliste orthodoxe Yitzhak Feldman a rappelé le cas du terroriste de la fusillade dans la vieille ville de Jérusalem la semaine dernière et a écrit : « Je ne veux pas insister, mais le dernier cas d’une personne qui a envoyé sa femme et ses enfants à l’étranger et est ensuite sorti pour emporter une attaque est connu.»

Mais Feldman parle aussi du sentiment généralisé : « Ce que la famille Bennett a fait, c’est nous cracher au visage, et c’est bien qu’ils l’aient déjà fait maintenant et pas après son retour de l’étranger avec la variante. »

LIRE  Avner Netanyahou voit dans la campagne contre son père un mépris pour les outils démocratiques

Reshef Shai, du programme « Great Land », a tweeté : « Je suis inquiet pour la famille Bennett si après cela arrive une recommandation de ne pas se rendre à Ramallah. »

La star du réseau, Yevgeny Zrobinsky, a tweeté : « Bennett : il est recommandé de ne pas prendre l’avion à l’étranger. Sa femme : quelle bonne blague, frère. »

Le journaliste de droite Yinon Magal a tweeté : « Dites ce que vous voulez, mais Sarah n’aurait pas fait un tel coup à Bibi. »

Un « compte Pike » a également été ouvert sur Twitter sous le nom de Gilat Bennett. Le compte parodique se moque de Bennett dans un certain nombre de tweets qui ont pris de l’ampleur. Ce qui a poussé l’état-major du Premier ministre de le bloquer.

Bonnes blagues, mauvaises blaques, ce genre d’incidents coûtent cher.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire