Les vaccins, et les chances d’être à nouveau infecté après vaccination

0
88

Une étude de la Koupa Clalit a examiné l’efficacité du vaccin pour empêcher l’infection et prévenir la réinfection du virus. Elle a permis de constater qu’il y avait une réduction de 82% du risque de réinfection avec le coronavirus pour les personnes âgées de 16 à 64 ans vaccinées en une dose après récupération coronarienne et une réduction de 60 % chez les personnes âgées de 65 ans et plus.

Be’hadré ‘Harédim – Kobi Uzieli

Il s’agit d’une étude publiée aujourd’hui dans la revue médicale New England Journal of Medicine. L’étude a été menée par le Département de médecine de la Division communautaire de Clalit en collaboration avec la Faculté des sciences de la santé de l’Université Ben Gourion du Néguev et le Laboratoire de maximisation des résultats de santé du Collège Sapir.

L’équipe de recherche a analysé les données des patients de Clalit à l’aide de méthodes statistiques avancées pour examiner l’efficacité de la société BNT162b2 de Pfizer dans la prévention de la réinfection par le virus chez les personnes se remettant du Corona qui ont reçu le vaccin au moins trois mois après leur rétablissement.

On sait que le risque de contracter le virus corona est considérablement réduit chez les personnes dans cette situation, mais on ne sait pas encore combien de temps cette protection est valable. Suite à cela, le ministère de la Santé en Israël a recommandé que ceux qui n’ont pas encore été vaccinés reçoivent une seule dose de vaccin – trois mois après leur rétablissement. Cependant, le bénéfice du vaccin récupérateur n’a pas encore été testé sur une population significative, jusqu’à la publication de cette étude. Recevoir une dose de vaccin est une condition pour recevoir une « marque verte » pour les personne se rétablissant du corona.

LIRE  Un salut nazi qui fait scandale

L’étude observationnelle a suivi tous les patients Clalit, âgés de 16 ans et plus, qui se sont rétablis de Corona et au moins trois mois après leur rétablissement, et a comparé les taux de réinfection à Corona dans la population ayant reçu un ou plusieurs vaccins après la guérison, par rapport aux taux de réinfection parmi les patients en convalescence qui n’ont pas été vaccinés du tout.

L’enquête a été effectuée entre le 1er mars 2021, date à laquelle le ministère de la Santé a approuvé la vaccination des personnes en convalescence de Corona jusqu’au 26 novembre 2021, vers la fin de la vague delta en Israël.

Les chercheurs ont examiné les données de 149 032 patients de la Clalit qui avaient récupéré du coronara. Ils ont été divisés en deux groupes, en fonction du statut de réception du vaccin. La méthode de recherche comprenait une régulation multivariée pour une variété de facteurs de risque, afin de neutraliser les éventuels biais pouvant résulter des différences d’âge, de sexe, de statut socio-économique ou de comorbidités entre les populations. En raison de la grande taille des groupes, il est possible de fournir une estimation précise de la relation entre la réception de la dose de vaccin et les taux de réinfection par le virus corona, en particulier pendant la période de l’onde delta.

Les résultats de la recherche :

L’âge moyen de la population étudiée était de 39 ans. À la fin de la période d’étude, 56 % de la population en convalescence avaient reçu au moins une dose de vaccin.

LIRE  Corona : un record dans les demandes de venir en Israël...

Parmi les vaccinés (une semaine ou plus après avoir reçu le vaccin), une réduction de 82 % du taux de réinfection par le SRAS-CoV-2 a été observée chez les 16 à 64 ans ; et une réduction de 60% des infections récurrentes chez les 65 ans et plus – par rapport aux personnes de cette tranche d’âge qui n’ont pas du tout été vaccinées.

Il convient de noter que selon les résultats de cette étude, aucun avantage n’a été trouvé pour donner deux vaccins, par rapport à la vaccination unique.

Cette découverte appuie les directives du ministère de la Santé en Israël, de se contenter d’un seul vaccin pour les personnes en convalescence.

Selon le Dr Doron Netzer, chef de la division de médecine communautaire de la Clalit : « Même avant le déclenchement de la quatrième vague d’infection par la souche Delta, les autorités sanitaires en Israël et dans le monde ont également ordonné de vacciner les patients qui s’étaient remis du corona. Cette directive a été donnée qu’étant donné qu’après la guérison du corona, des anticorps se forment dans le corps, mais en raison du manque d’informations fondées sur des preuves pour la durée de cette protection, il a été recommandé que les vaccinateurs reçoivent également un vaccin. Il s’agit de la première étude significative qui montre que les personnes en convalescence de corona profitent également du fait qu’ils vont se faire vaccinner ».

« Les résultats de notre étude montrent sans équivoque que l’administration du vaccin Corona aux personnes en convalescence est significativement associée à la réduction du risque de réinfection. Notez que cette information était correcte pendant la période Delta Wave. La santé dès mars 2021 pour vacciner les personnes en convalescence a été très utile pour freiner l’onde delta dans toutes ses implications. »

LIRE  Jordanie: le roi annule une visite à Bucarest après des déclarations sur Jérusalem

Le Dr Netzer ajoute que « ces découvertes, publiées dans la principale revue médicale mondiale, fournissent des informations importantes et bien établies à la population en Israël et dans le monde, dont certains croient encore que la protection après l’infection est suffisante pour prévenir la réinfection et les résultats de cette étude montrent que c’est faux ».

L’étude a été réalisée sur la base des bases de données informatisées de la Clalit, conformément à l’approbation du Comité institutionnel d’Helsinki. L’étude a été menée sans le soutien d’aucune source externe.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire