Les violences arabes israéliennes se poursuivent…

0
75

Après le pic des émeutes progromistes du mois de mai, il serait faux de croire que les velléités de violence antijuive ont cessé. Tous les responsables sécuaritaires admettent que le renouvellement de ces scènes dans les villes mixtes n’est qu’une question de temps. Des actes violents ou humiliants sont devenus routiniers, toujours dans le même sens.

Ainsi, à Lod, une conductrice juive qui circulait sous un pont dans le quartier de Gani Aviv a été attaquée à coup de pierres et de blocs de pierre. Plusieurs vitres de sa voiture ont été brisées. Par miracle, elle n’a pes été touchée. Ce nouvel acte de violence arabe survient alors que des habitants de la ville se plaignent d’une nouvelle recrudescence des actes de violence de la part d’habitants arabes.

A Jérusalem, un enfant de dix ans qui se rendait à la synagogue a été insulté puis giflé par un jeune arabe qu’il avait croisé.

Autre type de violence antijuive, un Arabe israélien s’est filmé en train de mettre le feu à un livre des psaumes. Un acte qui aurait fait la une des journaux télévisés s’il s’était agi d’un acte en sens inverse.

Des scènes inacceptables qui étaient jadis le fait de la situation minoritaire des Juifs dans les pays d’exil et que personne n’imaginait revoir dans un Etat juif.

Photo site 0404

LIRE  Vénissieux : elle empêche les policiers d'intervenir parce que c'est ramadan

Aucun commentaires

Laisser un commentaire