L’étoile non-religieuse : « J’étais sous le choc : des portables et de la musique à Yom Kippour !? »

0
2213
ÒÜ ÞÜÛÔ ÕÜÙèÖ áØØÙç 7 ÜÙÜÕê

Liraz Rousseau, un chanteur pop et rap, né à ‘Haifa (de parents inconnus), est connu comme étant un artiste très à la vogue dans le milieu non religieux. On le surnomme « Statique », du fait de sa grande agressivité – en toute  gentillesse certainement.

Là où ce jeune a surpris le public, c’est quand il a réagi avec une grande force face au public qu’il a vu brandir ses téléphones portables et entendre de la musique le jour de Yom Kippour : il a fait part de son écœurement face à une telle conduite sur son site de Facebook, une fois la fête passée.

« Le jour de Kippour était fantastique… Et le jeûne m’a été très facile… J’ai passé la journée avec des gens bien… J’ai pu me promener dans les rues encombrées de la ville [à ‘Haïfa la rouge où il habite ?], et même j’ai pu me réconcilier avec un vieux copain avec lequel j’étais depuis longtemps en brouille… Alors, qu’est-ce qui m’a embêté ? J’ai senti que nous étions les seuls qui jeûnions. Je suis sorti hier soir, tous étaient avec leurs portables, tous avec leurs appareils pour entendre la musique. Tous avec des cigarettes ou des vélos électriques. Tous les quelques temps passe une voiture, et personne ne le relève.

« Je me dois de le préciser : je ne suis pas religieux. Du tout. Je respecte la tradition…

« J’étais choqué du fait que certains d’entre nous ne respectent pas cette journée. Quand j’étais petit, nul n’osait profaner ainsi Yom Kippour en public. Tous faisaient attention à au moins le respecter dans la rue. Ceux qui ne voulaient pas de ce jour faisaient attention à ne le faire que chez eux. Hier, c’était le contraire: nous seuls y prêtions attention, et pas les autres.

LIRE  A partir du 17 juin : des interventions de Yad Lea'him dans les communautés juives de Paris

« J’étais sous le choc. Les gens venaient me demander un selfie, mais cela me désolais, et je leur ai dit que je refusais en ce jour. Ils ne m’ont pas compris, et m’ont même considéré comme un vantard, à ce que j’ai les ai entendus persiffler. J’étais sincèrement vexé. Pas par les mots, mais du fait que telle est l’ambiance… »

Surprenant, et encourageant. Il ne serait pas surprenant si cette personne avançait encore plus dans cette voie !

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire