Lieberman contre le bureau du procureur général : « Le nombre d’étudiants rabbiniques va quadrupler »

0
107
Secretary of Defense Jim Mattis meets with Israel's defense minister, Avigdor Lieberman, at the Pentagon in Washington, D.C., March 7, 2017. (DOD photo by U.S. Air Force Staff Sgt. Jette Carr)

Le ministre des Finances Lieberman s’oppose publiquement au bureau du procureur de l’État et procureur général Mandelblit, affirmant que la proposition à la Haute Cour de l’État d’exclure les étudiants en matière rabbinique de la décision des garderies d’enfants est une « mauvaise décision »

Be’hadré ‘Harédim

Le ministre des Finances Avigdor Lieberman s’oppose publiquement à la décision du procureur général Avichai Mandelblit et du bureau du procureur de l’État, appelant sa réponse à la Haute Cour que l’État modifiera le secteur des dortoirs et exclura les étudiants rabbiniques et judiciaires, une « mauvaise décision ».

C’est la réponse de l’État à la requête déposée contre le « décret des garderies d’enfants » lorsque le parquet, sur avis du procureur général, a répondu que la décision du ministre des finances et du ministre de l’économie devait être modifiée et que les familles doivent être subventionnées tant que le père étudie des matières rabbiniques en vue de servir de rav ou de dayan, puisqu’il s’agit d’une formation professionnelle à toutes fins utiles.

Lors de la réunion hebdomadaire des factions de Israel Beiteinu, le ministre Lieberman a déclaré que « la décision légale d’annuler les étudiants de Dayanout et du rabbinat est erronée ». Selon Lieberman, la crainte est que des dizaines d’étudiants s’inscrivent en droit et en études rabbiniques pour une subvention, « Je suis sûr que dans quelques mois 40% seront des étudiants rabbiniques, et le nombre va quadrupler », a déclaré Lieberman.

Hier soir, après de nombreux ajournements, l’État a répondu à une requête déposée par les avocats Shmuel Maklev, Uriel Stern et Yonatan Feldman, concernant la décision à propos des garderies d’enfants. Ils ont plaidé contre cette discrimination et ont soulevé des réclamations légales supplémentaires.

LIRE  Deux sondages placent le Likoud devant Bleu-Blanc

Dans le cadre de la réponse de l’État, le bureau du procureur de l’État a annoncé, entre autres, un changement qui faciliterait un peu la décision, afin que les étudiants rabbiniques et judiciaires soient reconnus dans le but de subventionner ces garderies en leur faveur.

La décision précise qu’après de nombreuses auditions, il a été décidé que : « Des considérations juridiques ont conduit à la conclusion qu’il y a de la place pour inclure les étudiants rabbiniques et judiciaires dans les tests de soutien soumis aux requêtes, sous réserve de déterminer certaines conditions pour assurer l’objectif de l’emploi. . »

L’État a ajouté que: « Le libellé final de ces conditions n’a pas encore été approuvé et que l’État soumettra le libellé final au moment de l’audience. » Lorsque, comme indiqué, les autres allégations contre la subvention globale pour tous les étudiants ont été rejetées par le bureau du procureur de l’État dans la réponse de l’État.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire