L’incertitude revient : est-ce que la Knesset va parvenir à se dissoudre ce soir ?

0
45

Qu’est-ce que cela a de difficile ? L’une des raisons est celle de la loi dite « du métro » !

Ladite loi n’a pas été agréée, et cela déplait profondément à Lieberman. Or gare à celui ou à un projet qui n’a pas été réglé de la manière dont ce personnage l’entend ! Que fait-il ? Il présente des milliers de réflexions dans l’enceinte de la Knesset, par les membres de son parti, ainsi que de ceux du parti travailliste et du parti musulman, le tout afin d’amener la Knesset à baisser les bras et à ne pas parvenir à voter la loi concernant sa dissolution ce soir.

Bon, c’est grave ? Oui, parce que ce soir également c’est le dernier moment pour redonner à la règlementation concernant les territoires de Judée-Samarie sa validité, et sinon, elle expire. Ceci est très embêtant sur le plan juridique et administratif, et ce point met très en colère les partis de Droite.

Cela gêne également Lapid, car son accession au poste de Premier ministre dépend de la dissolution de la Knesset, et il n’apprécie pas du tout qu’on retarde ce grand moment pour lui.

Ah, qu’est-ce la loi du métro ? Elle donne aux projets en cours d’exécution à Tel Aviv et dans sa région un degré plus avancé sur le plan administratif, ce qui lui donnerait la qualité et la priorité d’un projet national. A ce titre, effectivement, ce projet de loi est important, car il permettra, à long terme, d’apporter à la région de Tel Aviv une plus grande facilité de déplacement pour le peuple qui y réside.

LIRE  Etats-Unis : la communauté juive exige la création d’une cellule spéciale du FBI contre l’antisémitisme

Quelle idée anime Lieberman ? Que veut-il obtenir en semant une telle zizanie, alors que tout le monde est pratiquement d’accord pour cette dissolution ? Peut-être juste rappeler qu’il existe. On l’a presque oublié.

Espérons, du reste, que c’est ce qu’on fera après les prochaines élections…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire