L’intervention de notre député Méïr Habib contre la Gauche française

1
484

Le jeudi 4 mai dernier, le groupe communiste présentait, en première position de sa journée parlementaire (!), son immonde résolution antisémite visant à légaliser le boycott de l’État d’Israël en France et à condamner son régime pour le crime d’Apartheid.

Texte : mail du député Habib. Photo : chez rav Edelstein zatsal

Porte-parole du groupe LR, je me suis opposé avec force à ce texte immoral, diffamatoire et antisémite dont l’examen est en lui-même une honte pour la gauche, une honte pour notre Assemblée.

Comme je l’ai rappelé dans ma prise de parole, boycotter Israël, c’est boycotter la démocratie.

Si ce texte infâme a été rejeté à 199 voix contre 71, près d’un tiers des députés présents ont voté contre ce mensonge historique qui nourrit l’antisémitisme en France. Au groupe socialiste, dont le parti a longtemps été un soutien vibrant à l’État d’Israël. Seul Jérôme Guedj a voté contre, tout le reste du groupe a quitté l’hémicycle au moment du vote.

Je suis donc inquiet pour la France.

Vous retrouverez le texte de ma prise de parole ci-dessous.

« Madame la Présidente,
Madame la Ministre,
Mes chers collègues,
Il y a quelques jours, Yom Hashoah coïncidait avec les 80 ans du soulèvement du Ghetto de Varsovie.
Parmi ces héros en guenilles, il y avait des juifs laïques, religieux, nationalistes et beaucoup de communistes.
Ils avaient tous une seule phrase à la bouche : l’an prochain à Jérusalem.
C’est cette phrase que les Juifs ont répétée pendant 2000 ans d’exil et de persécutions : des Croisades aux bûchers de l’Inquisition, des pogroms cosaques à la Shoah.
Enfin, en 1948, l’État d’Israël est proclamé, le rêve plurimillénaire du peuple juif se concrétise : il retrouve sa terre ancestrale et sa capitale éternelle Jérusalem, aussi appelée Sion.
75 ans plus tard, le fléau antisémite qui ronge notre continent depuis des siècles est toujours présent mais il a changé de visage.
La haine des Juifs a mué en haine d’Israël. Plus pernicieuse, plus politiquement correcte.
Par un retournement cynique de l’Histoire, vous accusez l’État d’Israël, seul État démocratique de la région, du crime d’Apartheid !
Vous appelez au boycott d’Israël mais boycotter Israël c’est boycotter la démocratie !
L’examen de cette résolution est en lui-même une honte pour la République, une honte pour l’Assemblée, une honte pour la gauche.
Alors Apartheid vous dites ?
Israël, c’est l’inverse de l’Apartheid !
Un État de droit multiethnique, ouvert, démocratique qui perpétue la tradition d’accueil du Judaïsme.
2 millions de citoyens arabes vivent librement en Israël.
L’arabe est une langue d’État, les médias publics émettent en arabe.
La liberté de culte est inscrite dans la loi !
Des députés arabes siègent à la Knesset, ont été ministres, magistrats et même membres de la Cour suprême.
Le Président de l’État Moshé Katzav, a été envoyé en prison par un juge arabe.
Dans les hôpitaux, les écoles, le monde culturel et sportif, la police, l’armée, les Arabes s’épanouissent en citoyens libres.
Accuser Israël du crime d’Apartheid est un mensonge ignoble.
C’est la plus grande fake news du 21ème siècle.
C’est le carburant de tous les antisémites de la planète.
Vous rendez-vous compte que l’esprit de cette résolution tue en France ?
De Copernic à Sarah Halimi, de la rue des Rosiers à Toulouse, l’antisionisme tue.
Vous êtes obsédés par Israël. Votre niche parlementaire démarre-t-elle par les retraites, par les salaires ?
Par la répression islamiste en Iran, en Afghanistan, par la persécution des Chrétiens d’Orient, celle des Ouigours ET du Tibet ? Non ! Israël !
Il existe 1 seul État juif dans le monde et 56 États musulmans.
Mais pour vous, un seul État juif, c’est un État de trop !
L’Apartheid, il existe dans la région, mais dans les Territoires palestiniens où un Juif qui y pénètre risque sa vie.
Là-bas la corruption et la répression règnent en maitre, on défenestre les homosexuels, on bafoue les droits des femmes.
Avez-vous l’outrecuidance néocoloniale de penser que 6 pays arabes signeraient un accord de paix avec Israël si un tel régime d’Apartheid existait ?
Votre haine vous aveugle. Pas un seul d’entre vous n’a condamné le meurtre récent de 3 fratries israéliennes, dont 2 enfants de 8 et 6 ans, Ya’akov et Acher. Tués parce que juifs, par des barbares, qui pratiquent bien l’Apartheid dans cette région.
Les organes de certaines de ces victimes ont été transplantés sur des arabes. C’est ça l’Apartheid ?!
En 2023, en Europe, les manifestations anti juives se multiplient.
À Berlin, 80 ans après la Nuit de Crystal où les nazis criaient « Juden raus », les islamo-gauchistes crient « mort aux Yud » en brandissant des drapeaux palestiniens.
En France, dans vos cortèges islamo-gauchistes vous avez fait porter l’étoile jaune à des enfants ! Pour les retraites, il y a des drapeaux palestiniens partout ! Mais quel rapport ?
Le combat de ma jeunesse, c’était la lutte contre l’extrême droite antisémite. Aujourd’hui, l’antisémitisme est principalement à gauche. Et en plus il tue !
Quel retournement de l’Histoire !
J’accuse la gauche d’avoir remplacé la République par le communautarisme.
J’accuse la gauche de faire de la haine d’Israël son fond de commerce électoral.
J’accuse la gauche d’avoir accueilli en héros un terroriste, ici, à l’Assemblée, Salah Hamouri !
J’accuse la gauche d’avoir refusé d’assister, ne serait-ce qu’une minute, à la commission d’enquête sur le meurtre de Sarah Halimi.
J’accuse la gauche d’avoir troqué le bleu ouvrier contre le vert islamiste.
J’accuse la gauche d’avoir remplacé la faucille et le marteau par la charia.
Qui aurait imaginé que Drumont trouve ses héritiers à gauche ? Doriot peut être fier !
Qu’est devenue la gauche de Zola?
Celle de Léon Blum et de Mendès France ?
Celle de Guy Mollet et d’André Blumel ?
Celle de Hollande, Valls et Cazeneuve ?
C’est l’heure de vérité, à quelle gauche appartenez-vous ?
Aujourd’hui, je ne suis pas seulement inquiet pour les Juifs, je suis inquiet pour la France.
Anatole France écrivait que l’antisémitisme, c’est la mort de la civilisation.
Tout le groupe LR, dont je suis fier, votera contre cette résolution de la honte. Avec clarté et courage.
Ce qui est en jeu dépasse la politique, dépasse nos intérêts partisans.
Ce qui est en péril c’est l’âme de la France.
Cette résolution est mensongère et immorale.
Refusons d’ériger le bûcher funéraire de notre idéal, celui des Lumières, celui de la République.
Mes chers collègues, il est minuit moins une. L’histoire nous regarde. »

1 Commentaire

  1. Une voix bien isolée dans cette France haineuse, dans l’indifférence des politiciens et des français… Marci, Meyer

Laisser un commentaire