L’Iran menace d’une attaque le jour de la signature Israël-EAU

L’Iran menace d’une attaque le jour de la signature Israël-EAU

0
370

Zvi Yehezkeli: « Selon certaines informations, les Iraniens tenteront de mener une attaque le jour de la signature de l’accord de paix »

Le commentateur de News 13 sur les affaires arabes, Zvi Yehezkeli, s’est entretenu avec Nissim Mashaal de l’accord de normalisation avec les Emirats Arabes Unis, qui devrait être signé la semaine prochaine, le 15 septembre : « Le Moyen-Orient entrera dans une nouvelle réalité »

103FM

Le commentateur de News 13 en matière d’affaires arabes, Zvi Yehezkeli, s’est entretenu aujourd’hui (vendredi) avec Nissim Mashal, lors de son émission sur 103FM au sujet de la cérémonie de signature de l’accord de paix avec les Émirats arabes unis, qui devrait avoir lieu la semaine prochaine à la Maison Blanche.

Mardi devrait être une grande cérémonie de signature aux Emirats et en arrière-plan en Iran, menant un exercice militaire majeur dans le Golfe. Doit-on soupçonner une montée attendue des tension ?

« Oui. C’est un signe de tension en augmentation. Israël se trouve, en fait, -par alliés interposés-  plus proche de l’Iran et est maintenant présent chez son voisin de l’autre côté de la baie. L’exercice que mène Téhéran  est une démonstration de force, qui menace directement les Emirats. Il y a des rapports des renseignements disant même que les Iraniens essaieront d’exercer n’importe quelle provocation sur l’accord, et même d’attaquer (à un niveau qui lui permette d’exercer sa déniabilité quant à l’acte commis?). « Ils utiliseront sans doute un sous-traitant comme les Houthis au Yémen. Regardez, le monde arabe est actuellement divisé. L’Iran et la Turquie considèrent l’Arabie saoudite comme responsable de cette histoire. Ils n’en veulent même pas aux Emirats directement. »

Qu’ont-ils (les Iraniens) à y gagner? Vont-ils exprimer leur protestation de cette façon-là?

LIRE  Les Etats Unis : 7 millions de dollars pour le responsable de l’attaque terroriste en Argentine

« Non. Ils exprimeront les lignes de départ de la réalité, à partir du lendemain de l’accord. Le lendemain de l’accord, le Moyen-Orient entrera dans une nouvelle réalité. Une réalité dans laquelle l’allié stratégique d’Israël est à cent kilomètres de l’Iran. C’est complètement différent pour les Iraniens. « Ils verront chaque pas qu’Israël accomplira dans les Emirats comme un lieu où ils peuvent répliquer. »

Nous les atteignons donc littéralement par l’arrière.

« Exactement. Ils sont très, très bousculés par ce miracle. Ils voient que l’arène s’est ouverte. Si Israël les attaque en Syrie, ils peuvent aussi attaquer les Emirats. Dans quelques mois, les avions d’El Al et Israir atterriront sur les aéroports des Emirats, et les Iraniens pourront les surveiller. Il y a déjà cette tension, et l’Iran ne gardera pas le silence. C’est clair. Cela se rapprochera. Les Iraniens considèrent les prochaines échéances qui les attendent et ils envisagent ce qui se passe à partir de novembre, avec les élections américaines. Certainement selon les rapports arabes, la tension monte à la suite de cet accord. C’est un accord qui divise vraiment le Moyen-Orient. » D’une part, la Turquie et l’Iran sont fermement opposés à l’accord. À quoi la Turquie doit-elle s’opposer? La Turquie est le régime dominant des Frères musulmans. La Turquie ne tolère pas le fossé qui se creuse entre l’Arabie saoudite et le Qatar. La Turquie c’est aussi le Hamas, donc ils condamnent fermement cet accord. »

Je me souviens des accords d’Oslo signés sur les pelouses de la Maison Blanche. Cette fois, c’est une paix différente?

LIRE  Dr Daniel Amzalac zatsal

« C’est une paix complètement différente. Certes, je vois aussi l’image que vous visez, et c’est même un peu étrange de savoir pourquoi ils ont choisi le même endroit. Peu importe comment vous regardez ce tableau, mais les accords d’Oslo, selon ce que m’a fait comprendre Arafat ils ont accepté de les signer pour que nous partions de Gaza comme des souris. «

Mais cette fois, c’est différent.

« Cette fois, c’est différent parce que c’est un Moyen-Orient différent, après le printemps arabe, après l’effondrement des régimes, et après Daech, et surtout, après la rivalité avec l’Iran, et c’est pourquoi nous faisons cet accord à la Maison Blanche. « Au contraire de l’époque d’Oslo, Israël n’a presque rien donné et obtient un visage heureux et souriant avec qui commercer, échanger. Vous verrez aussi une normalisation différente, ce que les Israéliens ont toujours voulu obtenir de l’Egypte et de la Jordanie, ils arriveront probablement à l’obtenir des Emirats (une paix « chaude »). C’est une paix différente, mais qui prend beaucoup de sens pour notre région. »

maariv.co.il

Adaptation de l’hébreu : Marc Brzustowski

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro