‘Loi du Muezzin’ – session orageuse à la Knesset

Lors de la première lecture de la proposition visant à faire baisser le volume des haut-parleurs des mosquées, les députés arabes ont dénoncé la mesure comme une «loi raciste» et une «déclaration de guerre contre l'islam»

0
818
Ahmad Tibi haranguant la Knesset

Les législateurs ont donné leur accord préliminaire à un projet de loi controversé limitant le volume dans l’utilisation des haut-parleurs à des fins religieuses au cours d’une séance orageuse à la Knesset mercredi.

Lors du vote sur cette mesure surnommée  ‘Loi du Muezzin’, le député arabe Ayman Odeh a dénoncé la mesure comme une attaque contre les citoyens arabes d’Israël. D’autres membres arabes de la Knesset ont chanté « Allahu Akbar » en signe de protestation.

Le projet de loi entend limiter le volume et les heures pendant lesquelles les mosquées peuvent utiliser des haut-parleurs pour leurs appels traditionnels à la prière, répondant  aux plaintes  de longue date des riverains.

Ses critiques affirment que le projet de loi réduit injustement la liberté religieuse des musulmans d’Israël. Ses partisans rétorquent que cela permettra enfin aux Israéliens, juifs aussi bien qu’arabes, de dormir la nuit sans être dérangés, et que des limitations similaires sont imposées dans de nombreux pays européens et arabes.

« C’est une offensive contre le public arabe, contre la présence d’Arabes [en Israël], contre la langue arabe et contre notre existence dans la région », a déclaré Odeh. « L’appel du muezzin a précédé les racistes et existera après les racistes ».

Odeh a été plus tard expulsé de la plénière pour avoir déchiré une copie de la législation proposée, ainsi que son acolyte Masud Ganaim.

En revanche, Ahmad Tibi, bien qu’ayant fait la même chose à la tribune, n’a pas été expulsé. «L’islam est plus fort que vous tous», a-t-il hurlé depuis la tribune aux députés juifs.

Jamal Zahalka quant à lui, qualifiait le projet de loi de «déclaration de guerre à l’islam» !

LIRE  Le Hezbollah et le nitrate d’ammonium : une histoire connue depuis des années

« Il s’agit d’une loi raciste dont le seul but est de nuire à notre communauté », a-t-il ajouté, « ce qui dérange les partisans de cette loi n’est pas le bruit, mais plutôt que l’appel du muezzin leur rappelle la véritable identité de cette terre. »

Moti Yogev (Bayit haYehudi), qui défend le projet de loi depuis le mois de novembre, a justifié la mesure comme étant une «loi qui permet aux gens de dormir pendant les heures de repos et de ne pas être réveillés avant l’aube».

Deux versions de la législation ont été adoptées lors de la session de mercredi.

La première, proposée par Robert Ilatov et Oded Forer de Yisrael Beyténou, modifierait la loi de 1961 sur la prévention des perturbations publiques pour y inclure les lieux de culte. Selon la proposition, les systèmes de haut-parleur publics utilisés par les maisons de prière seraient définis comme étant « déraisonnablement bruyants et susceptibles de causer des perturbations » et donc interdits. Le projet de loi permettrait au ministre de la Protection de l’environnement et au ministre de la Sécurité publique de faire des exceptions.

La deuxième version du projet de loi, proposée par Yogev et  Yoav Kisch du Likoud, interdirait à tous les lieux de culte d’utiliser des systèmes de haut-parleurs entre 11 heures du soir et 7 heures du lendemain. Selon le projet de loi de Yogev et Kisch, les lieux de culte pourraient être condamnés à une amende de 10 000 shekels pour l’utilisation d’un système de haut-parleurs.

Après le passage en lecture préliminaire mercredi, les deux propositions seront soumises à l’examen du Comité de la Chambre, qui décidera de la date à laquelle la mesure sera votée en deuxième et dernière lecture.

LIRE  Entreprise contre gouvernement ?

Les habitants juifs de Jérusalem-Est et d’autres régions d’Israël se plaignent depuis longtemps du bruit excessif des haut-parleurs des mosquées, dont le premier appel a en outre lieu avant l’aube.

On a pu demander, au cours des débats, depuis quand l’usage des haut-parleurs était-il usité dans le monde…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire