L’ordination rabbinique = master des universités ?

0
1056
Le rav Chim'on Ya'akovi

C’est ce qu’a demandé au gouvernement un rav israélien : accorder d’office un titre universitaire aux diplômés des écoles rabbiniques, ce qui leur ouvrirait les portes de la fonction publique.

Après s’être concerté avec le grand rabbin d’Israël, rav Yit’shak Yossef, le rav Chim’on Ya’akovi, président des tribunaux rabbiniques d’Israël, a fait une demande officielle auprès du ministère des Finances, et du commissaire de la fonction publique, Moché Dayan. Son but : faire reconnaître l’ordination rabbinique (semikha) comme un véritable diplôme universitaire. Pour le rav Ya’akovi en effet, il ne fait aucun doute que les quatre années d’études permettant d’accéder au diplôme rabbinique en Israël est tout aussi valorisant que les quatre années universitaires donnant droit au master. Il a ainsi demandé aux autorités que les personnes diplômées par la rabbanouth reçoivent en fin de cycle un diplôme de Conseil d’Israël pour l’enseignement supérieur.

Rappelons qu’actuellement le diplôme rabbinique n’est pas reconnu comme un diplôme universitaire, ce qui empêche ceux qui l’ont passé de prétendre à un titre au sein de la fonction publique. Or, souligne le rav Ya’akovi, « la reconnaissance du diplôme rabbinique au même titre qu’un master universitaire aidera à l’intégration de ces personnes hautement qualifiées au sein de la fonction publique, ainsi qu’auprès du…  grand public. »

LIRE  Marine Le Pen attaque Netanyahou et considère Tel-Aviv comme la capitale d’Israël

Aucun commentaires

Laisser un commentaire