L’Union européenne ne veut plus inviter des terroristes !

0
814

Le président du parlement européen, Antonio Tajani a fait adopter une motion à l’unanimité qui entend interdire l’apparition d’orateurs appartenant à des organisations considérées comme terroristes. Cette décision semble à première vue insolite tant elle va de soi et aurait dû être prise depuis des années. Mais mieux vaut tard que jamais.

Cette décision est en fait une victoire israélienne, car la requête émanait du ministre de la Sécurité intérieure Guilad Erdan suite à l’invitation faite au mois de septembre par des partis de gauche du Parlement européen à la terroriste Leïla Khaled, terroriste appartenant au FPLP. Le titre de la réunion était « Les femmes dans la lutte palestinienne ». Leïla Khaled avait bien entendu profité de la tribune qui lui avait été offerte pour inciter contre Israël et appeler au boycott de l’Etat juif, n’omettant pas d’appeler à un « procès de Nurenberg pour les responsables sionistes ».

Guilad Erdan avait alors dénoncé cette invitation, la qualifiant de « marque d’infamie pour le Parlement européen ». Il avait souligné que ce genre de réceptions lors desquelles les terroristes étaient glorifiés incitaient au terrorisme et à la délégitimation de l’Etat d’Israël. Le ministre israélien avait alors dit à Antonio Tajani que le Parlement européen ne peut pas d’un côté appeler au combat contre le terrorisme et de l’autre inviter des terroristes à s’exprimer dans son enceinte.

Après la décision du Parlement européen, Guilad Erdan a appelé Antonio Tajani: « Je vous remercie d’avoir ainsi accédé à ma requête qui évitera à l’avenir des discours de vils terroristes dans les institutions de l’Union européenne ». Antonio Tajani a précisé au ministre israélien qu’il a donné instruction  aux membres du parlement et aux différents secrétaires de bien vérifier qu’aucun membre d’organisations terroristes ne puisse désormais entrer au Parlement européen ni que des manifestations de soutien au terrorisme puisse se dérouler dans ses murs.

LIRE  11 septembre: c’était il y a 20 ans

Source www.lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire