Le Machia’h bien attendu au Kikar haMedina à Tel Aviv !

0
633

Enfin, espérons-le. En tout cas, à défaut, le mouvement ‘Habad désirait lancer une soirée consacrée à ce thème, qui leur est précieux – et qui concerne en tout cas tout Juif engagé, sans forcément aller jusqu’à organiser de telles soirées, ou à y participer.

Toutefois, dans la ville de Tel Aviv, organiser une telle soirée n’est pas tellement chose facile, surtout quand on se doit de le faire selon la Halakha, à savoir en respectant la séparation entre hommes et femmes ! Ron ‘Houldaï, le maire de Tel Aviv, par exemple, a totalement refusé une telle situation : quoi, dans une ville aussi ouverte que la sienne, on organiserait une soirée dans de telles conditions ? On a beau être ouvert, la limite est dépassée en cette occurrence !

Eh bien, non ! Le sujet a été présenté devant le tribunal, et la réponse, surprenante il faut le dire, a été accordée par le juge Kobi Vardi, qui a donné raison à ‘Habad ! Il est donc permis dans une telle ville d’organiser une soirée non mixte.

Les députés orthodoxes ont évidemment applaudi, et apprécié le fait que ‘Houldaï reçoive une telle leçon émanant des institutions légitimes mis en place par l’Etat.

Et évidemment les habituels groupes anti-religieux n’ont fait que critiquer une telle décision du tribunal. Quand il ne va pas dans leur direction…

En même temps, un membre de la communauté loubavitch qui tenait un stand destiné à proposer aux passants de mettre les tefilinnes, dont l’adresse étaient à proximité des immeubles de la municipalité de Jérusalem, s’est vu accorder un PV pour déranger les gens sur la place publique… Face aux protestations les plus larges, le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a accepté de supprimer ce PV désolant…

LIRE  Le livre explosif du prisonnier Ehoud Olmert

Aucun commentaires

Laisser un commentaire