Abbou Mazen a signé une mesure lui permettant d’emprisonner les journalistes !

0
561


Selon certains membres de l’opposition, ce decret est destiné à mettre un frein à la liberté d’expression et n’a pour objectif que de faire taire les opposants à Abbas.
Depuis la publication du décret le mois dernier, le gouvernement palestinien a bloqué 30 sites internet affiliés aux rivaux politiques d’Abbas, tels que Muhammad Dahlan par exemple.
De plus, 5 journalistes soupçonnés d’avoir « divulgué des informations à des éléments hostiles » ont été arrêtés et de nombreux autres journalistes ont été convoqués pour interrogatoire après avoir posté des publications critiques envers Abbas sur Facebook.
L’organisation Palestinienne des droits de l’homme « Al-Hakq » a appelé le rapporteur spécial des Nations Unies pour la protection de la liberté d’expression a réagir vivement concernant cette « ordonnance qui viole les droits fondamentaux des citoyens dans les conventions internationales que l’Autorité palestinienne a signé ».
Selon l’association, « les services de sécurité de Abbas utilisent ce décret pour arrêter et poursuivre les journalistes, les militants sociaux et les blogueurs qui osent critiquer l’Autorité Palestinienne et ses dirigeants ».

Attendons maintenant de voir qui de la communauté Internationale va osé critiquer Abbas pour ce coup dur porté à la liberté d’expression… Probablement personne…

Source Koide9enisrael

LIRE  Israël: des chercheurs développent un vaccin contre le cancer de la peau

Aucun commentaires

Laisser un commentaire