Malgré le retrait du gouvernement, les émeutes ont repris dans le Sud

0
102

Malgré le repli du gouvernement (ou à cause de cela), les émeutes dans le Néguev ont repris aujourd’hui (jeudi) lorsque des centaines de manifestants bédouins bloquant la route 31 dans le Néguev ont déraciné des plants que le KKL avait plantés dans la région ces derniers jours. Les forces de police sont arrivées dans la région et ont utilisé des grenades assourdissantes afin de disperser les manifestants.

JDN – Baruch Shapira

Depuis la région du Néguev, la police a déclaré que la route 31 de la jonction de Shoket à Tel Arad était fermée à la circulation en raison d’une violation des conditions de protestation à la jonction de Moleda, en violation de l’ordre. « La police s’efforce plutôt de disperser les troubles », a précisé la police, ajoutant : « La police israélienne autorisera la liberté de manifester tant qu’elle respectera le libellé de la loi et agira avec une tolérance zéro contre les troubles. »

Un manifestant d’une vingtaine d’années nommé Mustafa a déclaré à Israel Hayom: « À cause de la plantation d’arbres, les gens y vivent et gagnent leur vie depuis des décennies. Le KKL a commencé à travailler sans négociations et à l’insu des dirigeants locaux. Il y a deux mois, ils ont soudainement commencé à labourer la terre.

« Les travaux ont été achevés, mais pas arrêtés », a souligné Mustafa. « Il n’y a pas d’accomplissement pour l’un ou l’autre côté – ni pour les Arabes ni pour les Juifs, et cela agace les habitants car nous avons peur que les travaux se poursuivent ailleurs ou dans un autre village. Nous savons qu’il y a des dizaines de travaux du KKL pour les semaines à venir « , a-t-il dit. « Des gens du Likoud sont venus pour oeuvrer contre le gouvernement, et pour montrer que Ra’am est aux commandes, mais ce n’est pas la réalité. « 

LIRE  Millière : Pourquoi je ne signerai pas la pétition sur le « nouvel antisémitisme »

Gilad Akh, le directeur général de l’organisation « Jusqu’ici », a déclaré cet après-midi après la reprise des émeutes : « Des groupes terroristes bédouins ont décidé de mettre le grapin sur des terrains appartenant à l’Etat, sur lesquels le KKL a osé planter des arbres, et ils visent à faire monter la tention. L’Etat doit répondre d’une manière dure à ces semeurs de troubles. S’incliner devant ces terroristes est une récompense pour leur conduite ».

L’agitation a été suspectée après que le ministre de la Construction et du Logement, Zeev Elkin, a déclaré ce matin à la radio (Galatz) : « Les plantations dans le Néguev se poursuivront à la dose habituelle, selon le plan de travail du KKL, jusqu’à mercredi. C’est notre décision, bien que nous savions que nous paierons le prix à la Knesset. J’ai donné aux gens sur le terrain à continuer à oeuvrer, selon leur volonté ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire