Mansour Abbas : « Nous donnons une autre chance à la coalition »…

0
49

Le président de Ra’am, Mansour Abbas : « Ra’am donne une autre chance à la coalition ». Signification : Le parti ne se retirera pas de la coalition à ce stade.

Hidabrout – Naama Green

Le président de Ra’am, le député Mansour Abbas, a déclaré cet après-midi (mercredi) dans un communiqué de presse depuis le bâtiment de la Knesset que Ra’am donnait une autre chance à la coalition, et que le parti ne démissionnerait donc pas à ce stade.

Le président de Otsma Yéhoudit, le député Itamar Ben Gvir, est arrivé sur les lieux et a critiqué la déclaration d’Abbas : « Vous êtes le plus grand danger. »

Le président de Ra’am a répondu : « Vous êtes un terroriste odieux. » Le député Mazen Ghanaim a crié à Ben Gvir : « Vous avez assassiné Rabin. »

Abbas a annoncé que le conseil de la Choura avait décidé que le parti donnerait à la coalition « une autre chance », comme il l’a dit. Il n’a pas abordé la question de savoir si le parti voterait pour ou contre le projet de loi de dissolution de la Knesset lors de sa lecture préliminaire.

« Je voudrais mentionner à nouveau : Ra’am est entré dans la coalition pour promouvoir la société arabe et apporter une solution à toutes les difficultés et problèmes de la société arabe », a déclaré Abbas.

Après la confrontation avec Ben Gvir, Abbas a déclaré : « Maintenant, tout le monde voit qui est un citoyen normatif qui veut la paix et le partenariat, et qui chuchote la guerre et l’incitation. Ra’am représente la voix saine non seulement dans la société arabe, mais dans la société israélienne et l’ensemble du public. »

LIRE  Terrorisme en Europe : «Les vrais pros n’ont même pas commencé leurs actions» dit un spécialiste des services secrets

Abbas a poursuivi: « Nous avons pris une décision basée sur les événements de la mosquée Al-Aqsa et les réactions disproportionnées contre les fidèles, suite à laquelle nous avons gelé notre participation à la coalition. Maintenant, nous pouvons dire que nous sommes parvenus à des accords. Le député Walid Taha a géré les contacts avec les différents éléments de la coalition et attend du gouvernement qu’il respecte les différents engagements. »

Abbas a également attaqué le chef de l’opposition Benjamin Netanyahou. « C’est le même Netanyahou avec qui nous avions aussi une relation dans le gouvernement précédent. Mon nom apparaît dans quatre décisions gouvernementales qu’il a prises. Nous avons documenté les négociations de la coalition sur mon téléphone. Il y a eu des compromis et nous avons adopté des documents et nous devrons probablement sortir certains de ces documents. »

« Les membres du Centre du Likoud croient en nous et ne croient pas en Netanyahou. Eux aussi étaient en contact avec nous et envoyaient constamment des messages disant qu’ils étaient en faveur d’un partenariat qui apporterait des bénédictions à tous les citoyens du pays. Netanyahou est encore une fois dans son même mouvement, disant une chose et faisant le contraire. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire