Mérets contre la proposition de modifier le corps électoral des grands rabbins

0
41

Pour la deuxième semaine consécutive, les membres de la faction Yemina ont approuvé le Comité ministériel pour les affaires législatives, qui vise à augmenter le corps qui doit élire le grand rabbinat à l’aide de gens des colonies de Judée et de Samarie (notre photo : un panneau marquant l’entrée de secteurs A, interdits aux Juifs…), pour de la sorte provoquer l’élection des grands rabbins de sionisme religieux. Mais Meretz annonce qu’il s’opposera à cette décision !

Be’hadré ‘Harédim – Ari Kalman

À l’ordre du jour du Comité ministériel sur les affaires législatives pour cette semaine : le projet de loi de Yemina voulant augmenter le corps électoral des Grands rabbanins avec des rabbins des localités de Judée et de Samarie, mais la faction Meretz s’oppose à une proposition qui applique la loi de la Knesset à la Judée et Samarie.

Il s’agit d’une proposition initiée à l’origine par le ministre des Affaires religieuses, Matan Kahana, qui vise à changer la composition de ce corps électoral afin d’arriver à faire élire des personnes émanant de ce groupe. Les représentants de Mérets ont annoncé qu’ils n’autoriseraient pas la promulgation de la proposition qui applique en fait une loi de la Knesset à la Judée-Samarie, ou comme ils appellent ces endroits, « les territoires occupés ».

Les représentants du Meretz qui se sont entretenus avec « Behadrei Haredim » ont clairement indiqué qu’il n’autoriserait pas la promotion du projet de loi, après qu’il était déjà à l’ordre du jour la semaine dernière mais qu’il n’ait pas été accepté. Cette semaine est à l’ordre du jour pour le moment, et aujourd’hui le comité se réunira, donc nous saurons ce qu’il advient de la proposition.

LIRE  La troisième dose de Pfizer apporte une protection 10 fois plus forte

Rappelons que chaque représentant au sein de la commission ministérielle des affaires législatives a le droit de veto et d’empêcher le projet de loi, en plus du fait que le gouvernement se compose d’une majorité limitée de seulement 61 partisans, et sans le soutien du Meretz, il ne sera pas possible d’avancer le projet de loi.

En mars, ils ont même eu des entretiens avec le député Nir Orbach, qui promeut la proposition, et lui ont suggéré de modifier le libellé afin que la loi de la Knesset ne s’applique pas à la Judée-Samarie, mais en pratique la proposition mise à jour qui doit comparaître devant le comité ministériel d’aujourd’hui (dimanche) n’a pas changé.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire