« Sur un million de nouveaux logements – 20% seront affectés aux orthodoxes »

0
815

Ill : La construction à ‘Ir Ganim, un quartier de Jérusalem (Flash 90)

C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui le ministre du Logement, Yoav Galant, à l’Institut orthodoxe d’Etudes Politiques. «Notre défi est de construire un million d’appartements au cours des 20 prochaines années. » Rav Dérhy: «Tout le monde sait que nous sommes dans une très grande crise du logement »

« Jusqu’à 20% du million de logements qui seront construits au cours des deux prochaines décennies seront alloué à la population ‘harédith », a déclaré le ministre du Logement, Yoav Galant, à la conférence annuelle de l’Institut orthodoxe d’Etudes Politiques qui s’est tenue mercredi dernier à Jérusalem.

Il est vrai, toutefois, que le million d’habitants orthodoxes habitant dans le pays représentent une quantité ne formant pas (encore) un tel pourcentage de la population, mais, étant entendu sa grande augmentation et donc le nombre de couples qui se forment par an, ses besoins sont de loin supérieurs à ceux de l’ensemble de la population.

Entre autres, des chantiers massifs sont prévus à Beth Chémech, dans le cadre de ce qui a été surnommé « accord de Beth Chémech ». Cette ville est connue pour avoir une population mixte avec une majorité orthodoxe et où, aux dires de Galant, « le public laïque se sentait oppressé ».  Il a ajouté que l’accord conclu dans cette ville est fondamental car il manifeste une compréhension mutuelle entre tous les habitants, avec à leur tête leur édile, rav Moché Aboutboul, et qu’il exprime la nécessité de maintenir une population laïque dans la ville. « Il y a de la place pour tout le monde, et si la coexistence réussit à Beth Chémech, elle réussira aussi ailleurs ».

LIRE  Ce documentaire que le Qatar voudrait vous empêcher de regarder

Galant a également expliqué au cours de la conférence que pour renforcer les villes orthodoxes, une bonne planification est nécessaire. La première étape de tout projet est d’abord d’associer l’ensemble des habitants, y compris laïques. La seconde est d’encourager la population orthodoxe à s’intégrer dans des villes mixtes supplémentaires, sans toutefois modifier leur caractère (entendez : de ces grandes villes). Enfin, la dernière étape est le soutien du gouvernement dans l’établissement de nouveaux quartiers et de nouvelles villes orthodoxes, à l’exemple du nouveau quartier ouest de Kyriat Gat, construit grâce à la coopération du Ministère de la Construction et du Logement et du ministre de l’Intérieur, rav Aryéh Derhy.

« Lorsque le ministre des Finances, Moché Ka’hlon, et moi-même nous sommes demandés comment affronter la crise du logement, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il fallait commencer par s’occuper de ceux qui n’ont rien », a raconté Galant. « C’est ainsi que nous en sommes arrivés à l’idée qu’il faut mettre en vente des terrains à un prix réduit aux jeunes couples. C’est comme ça que nous avons établi le programme ‘’Prix-fixe-acheteur’’ (« Me’hir lamichtaken »). Une autre chose  que nous avons identifié, c’est la nécessaire rationalisation de la construction. Nous avons pris à bras le corps la question de la standardisation de la construction. C’est un processus très important. Nous travaillons sur des projets ‘’Conçois et construis’’, qui amèneront à plus d’efficacité, de rapidité et de facilité. La situation présente n’est pas raisonnable » a-t-il conclu.

Le ministre de l’Intérieur, le rav Aryéh Derhy, a déclaré au cours de la même conférence : « Tout le monde sait que nous vivons une crise du logement terrible dans tous les secteurs de la population, et à ma grande peine c’est dans le secteur orthodoxe que cette crise est la pire. »

LIRE  Il faut parler de l’antisémitisme islamo-gauchiste : le seul antisémitisme qui tue des Juifs en Europe

Aucun commentaires

Laisser un commentaire