Le ministre de la Justice français : « Fier de servir dans un gouvernement dirigé par une survivante de la Shoah »

1
333

Les députés français d’extrême gauche ont quitté aujourd’hui le plénum en France pour protester contre les discours agressifs du député Meir Habib et du ministre de la justice Eric Dupont-Moretti à leur encontre. Le ministre français de la Justice : « Faire du mal à un Juif, c’est faire du mal à toute la république ! »

Be’hadré ‘Harédim – Yancki Farber

Remous aujourd’hui (mardi) dans le plénum du Parlement français à la suite d’une requête présentée par le député juif Meir Habib. Des députés français d’extrême gauche ont quitté le plénum pour protester contre les discours agressifs du député Meir Habib et du ministre de la justice Eric Dupont-Moretti à leur encontre. Le ministre français de la Justice s’est tourné vers Habib et lui a dit : « Monsieur le député, faire du mal à un Juif, c’est faire du mal à toute la république ! »

Le tumulte a commencé lorsque le député Meir Habib a adressé une question au Premier ministre concernant la poursuite des terroristes responsables de l’attentat survenu il y a 39 ans au restaurant juif Goldenberg à Paris, parmi lesquels le chef de la cellule qui vit à Ramallah.

« Les terroristes qui ont assassiné des Français doivent être arrêtés, jugés ou neutralisés, comme les Américains l’ont fait samedi dernier avec le chef de l’organisation al-Qaïda », a déclaré Habib et a demandé « pourquoi la France n’a-t-elle pas demandé l’extradition du terroriste qui vit à Ramallah comme condition préalable à une rencontre avec Abou Mazen ? »

Habib a également mentionné que le même Abou Mazen donne des salaires mensuels de ministres aux familles des terroristes qui ont assassiné des Juifs, « dont mon amie d’enfance Esther Horgan qui a été assassinée ». Pourquoi la France a-t-elle encore voté en juillet dernier en faveur d’une fausse résolution aux Conseil des nations qui ne blâment ni l’Iran, ni l’Afghanistan, ni la Corée du Nord mais Israël pour avoir violé les droits des femmes palestiniennes. »

LIRE  Critique des Démocrates de la part de Trump

« Monsieur le Premier ministre, en 2022 le nouvel antisémitisme existe toujours en France, entre autres à gauche de cette plénière. La France et votre gouvernement ne peuvent pas non plus voter une nouvelle définition de l’antisémitisme et en même temps continuer à financer des organisations palestiniennes directement liées au Hamas et au terrorisme et continuer à voter à l’ONU contre Israël ».

Le ministre français de la Justice, Eric Dupont-Moretti a été choisi pour répondre au député Meir Habib et dans son discours a attaqué à la fois la gauche et l’extrême droite. Les parlementaires de ces partis ont choisi de quitter le parlement lors du discours du ministre. Sous les applaudissements, le ministre de la Justice a conclu son allocution en déclarant : « Je suis fier d’appartenir à un gouvernement dirigé par un survivant de la Shoah. Je suis fier des paroles du président dans la lutte contre l’antisémitisme. Monsieur le député, à faire du mal à un Juif, c’est faire du mal à toute la république. »

1 Commentaire

Laisser un commentaire