Mobilieye racheté par Intel

0
730

Brian Krzanich, Klaus Fröhlich et Amnon Shashua, les patrons d’Intel, BMW et MobileEye en janvier

 

Intel annonce l’acquisition de l’entreprise israélienne Mobileye pour 15 à 16 milliards de dollars. C’est l’une des plus lourdes opérations de fusion connue à ce jour. Elle va engendrer une très importante rentrée en impôt pour la caisse de l’Etat.

 

Mobileye, société cotée en bourse, née en 1999 et forte d’une équipe de 450 ingénieurs, développe des processeurs « EyeQ », du logiciel et des caméras capables de prévenir de l’imminence d’un danger de collision avec un autre véhicule ou des piétons.

« L’acquisition va associer les meilleures technologies de pointe des deux sociétés, l’expertise d’Intel en calcul haute performance et en connectivité et l’expertise en vision par ordinateur de Mobileye, afin de créer des solutions de conduite automatisées, depuis le nuage en passant par le réseau jusqu’à la voiture ». Intel table, à l’horizon 2030, sur un marché du service, des systèmes embarqués et de la gestion de données d’un montant de 70 milliards de dollars. Mobileye ne va pas être absorbé par Intel, c’est la division spécialisée dans la conduite autonome du fondeur qui va rejoindre Mobileye, qui garde son QG en Israël, son duo de fondateurs, son nom et ses contrats avec ses partenaires automobiles.

Intel et Mobileye travaillaient déjà ensemble depuis l’année dernière, notamment avec le groupe BMW pour construire une plateforme de voitures autonomes à l’horizon 2021. Une flotte d’environ 40 voitures de test doit être lancée au prochain semestre en Europe et aux États-Unis.

LIRE  L'Albanie expulse l'ambassadeur d'Iran pour "activités nuisant à la sécurité nationale"

Aucun commentaires

Laisser un commentaire