Mont du Temple : la Jordanie désigne le Hezbollah

0
604

image: http://jforum.fr/wp-content/uploads/2017/07/HarHabayitENG.jpg

La police israélienne a diffusé, jeudi 20 juillet, une séquence vidéo ayant enregistré les mouvements des terroristes se dirigeant vers le lieu de l’attaque meurtrière qu’ils ont commise sur le Mont du Temple, il y a sept jours, quand ils ont lâchement assassiné deux agents des gardes-frontières israéliens.

Ce film ne montre pas 3 hommes, mais 4, qui se sont précautionneusement séparés les uns des autres avant d’entrer dans la Mosquée Al Aqsa. Là, les trois hommes ont reçu leurs armes remises par leur quatrième complice, qui a organisé sa fuite en se mêlant aux pèlerins quittant la mosquée.

La police a publié la vidéo, jeudi, quelques temps avant les prières musulmanes du vendredi – qui amène des dizaines de milliers de fidèles à Al Aqsa – comme un rappel que le crime commis était une attaque terroriste mise en oeuvre par des Musulmans sur le troisième site le plus sacré de l’Islam – et non à cause des portiques détecteurs de métaux qu’Israël a installé pour assurer sa sécurité. Pour noyer à tout prix cette vérité, les Palestiniens et les responsables du WAQF provoquent un tumulte mondial, comme si rien de particulier ne s’était passé pour qu’ils deviennent indispensables…

L’enquête qui se poursuit a établi que les terroristes étaient loin d’être des amateurs. Ils ont agi calmement, avec une précision de professionnels et ils ont démontré clairement être entraînés et coutumiers du terrain de leur action. Il s’agissait d’une cellule terroriste compétente qui a pris d’assaut un lieu saint des trois principales religions monothéistes mondiales.

LIRE  Manifestation et manipulation

Même l’absence de toute revendication pour l’attaque devient un indice, en particulier puisque aucun des enquêteurs israéliens, qu’il s’agisse de la police, des services de sécurité ou des services de renseignements, n’ont jusqu’à présent mis en lumière l’identité de l’organisation derrière cette cellule.

Cependant, les sources des renseignements et de l’anti-terrorisme de Debkafile révèlent que les services de renseignements jordaniens et saoudiens en sont arrivés à la conclusion que l’attaque est le fruit d’une cellule dirigée par le Hezbollah aux ordres de l’Iran. Une des signatures possibles du Hezbollah est l’absence de’ toute revendication.

Le 18 juillet 2012, un terroriste-suicide s’est fait exploser dans un bus transportant des touristes israéliens dans la ville balnéaire bulgare de Burgas, tuant cinq Israéliens, le chauffeur bulgare et blessant 32 personnes. Aucune organisation n’a jamais revendiqué cette attaque. Les services de renseignements israéliens avaient découvert des preuves que l’attentat avait été orchestré par le Hezbollah, mais ils n’ont jamais été en mesure de mettre la main sur les complices et commanditaires du kamikaze.

Cette fois, la différence est que les trois hommes sur le Mont du Temple n’avaient aucune intention de se suicider. Ils ne s’attendaient pas à ce que la police israélienne ne réagisse suffisamment vite pour leur tirer dessus, mais ils avaient l’intention de s’enfuir en toute sécurité par la Mosquée Al Aqsa. Là, ils prévoyaient soit de s’échapper par d’anciens tunnels souterrains conduisant à l’extérieur des murs de la vieille ville. soit de se barricader à l’intérieur de la mosquée caverneuse, pour une mener d’intenses échanges de feux avec la police pendant longtemps.

LIRE  En Suède, les néonazis de Nordfront pourraient défiler à Kippour près d'une synagogue

Les cercles des renseignements jordaniens soupçonnent que l’attentat du Mont du Temple puisse être lié à l’accord russo-américain de cessez-le-feu dans le Sud de la Syrie, juste aux frontières de la Jordanie et d’Israël. Ces deux gouvernements ont exigé l’exclusion des forces iraniennes et du Hezbollah hors de ces deux zones.

Téhéran aurait trouvé une réplique à ces exigences en démontrant que son supplétif libanais est capable d’atteindre des endroits stratégiques très profondément à l’intérieur d’Israël, sans recourir à une territoire extérieur, parce que le Hezbollah non seulement maintient sa présence à Deraa et sur le Golan syrien, mais est aussi parvenu à infiltrer des réseaux terroristes à l’intérieur même d’Israël et de la Jordanie. Le groupe terroriste pro-iranien est depuis longtemps soupçonné de recruter des réseaux dans certaines communautés arabes israéliennes. En frappant sur le Mont du Temple, l’Iran et le Hezbollah ont pris pour cible autant Israël que la Jordanie, qui revendique d’être le Gardien de ses mosquées.

DEBKAfile Reportage Spécial 20 Juillet 2017, 6:26 PM (IDT)

Adaptation  : Marc Brzustowski
En savoir plus sur http://jforum.fr/mont-du-temple-la-jordanie-designe-le-hezbollah.html#HWpRCowJJ16IHIHQ.99

Aucun commentaires

Laisser un commentaire