Nantes: 18 mois de prison ferme pour des propos antisémites «d’une violence inédite»

0
41

Il avait posté de nombreux messages et images à caractère antisémite sur les réseaux sociaux. Un homme de 59 ans a été condamné, lundi par le tribunal correctionnel de Nantes, à 18 mois de prison ferme pour injures racistes, apologie de crime, et provocation à la haine. Le prévenu, habitant à Teillé (Loire-Atlantique), se connectait à Facebook et au réseau social russe VK pour diffuser ses idées.

Une journaliste visée

Ces messages « d’une violence inédite », selon les propos du procureur relayés dans le journal Ouest-France, comparaient les personnes juives à des rats, ou faisait l’apologie des camps de concentration. Certains d’entre eux visaient notamment une journaliste de Tribune juive. Absent durant l’audience, l’homme (dont la ligne de défense était que son ordinateur a été piraté) devra indemniser sa victime mais aussi la Licra, qui s’était constituée partie civile.

Source www.20minutes.fr

Aucun commentaires

Laisser un commentaire