Ne tentez pas de savoir la vérité quand vous avez le ‘Hezbollah sur le dos…

0
36

Selon les médias du monde entier, le Hezbollah a menacé la personne chargée d’enquêter sur l’explosion mortelle dans le port de Beyrouth l’année dernière. Selon le rapport, l’organisation n’a pas apprécié le fait que ses membres soient convoqués pour un interrogatoire sur le sujet.

Beyrouth après l’explosion Photo : Capture d’écran

Les médias libanais rapportent que le Hezbollah a menacé le chef de l’équipe d’enquête d’enquêter sur les circonstances de l’explosion dans le port de Beyrouth. Selon le rapport, le Hezbollah n’a pas aimé que ses gens soient convoqués pour un interrogatoire.

Selon la chaîne libanaise LBCI, le coordinateur du Hezbollah, Wafik Spa, a déclaré au chef de l’équipe d’enquête, le juge Tarek Bitar, que le Hezbollah n’appréciait pas sa conduite, et qu' »ils agiront contre lui légalement, et si cela ne fonctionne pas, ils le déplaceront de force. » Bitar a décidé il y a environ deux mois de demander une enquête sur les circonstances qui ont conduit à l’explosion, contre l’ancien Premier ministre et d’autres anciens ministres, dont certains du camp politique auquel appartient également le Hezbollah. Cela a été rapporté par Ido Koren dans Here News.

Selon le rapport, au Liban, il est rapporté que Bitar a confirmé qu’il avait bien reçu le message du Hezbollah, et a également déclaré : « Je continuerai à remplir mes fonctions tant que je serai à la tête de l’équipe d’enquête. »

Une énorme explosion s’est produite à Beyrouth en août 2020, l’explosion dans le port de Beyrouth a causé de lourds dégâts dans le palais présidentiel libanais, a brisé les vitres des couloirs et des entrées de la place et a déraciné les portes et fenêtres. Le Premier ministre Hassan Diab a décrété une journée de deuil national. L’explosion a fait plus de 200 morts et plus de 5 000 blessés.

LIRE  Emeutes arabes aujourd’hui sur le Mont du Temple

L’explosion s’est produite dans un entrepôt où se trouvait du nitrate d’ammonium – un explosif très puissant et inflammable, l’ammonium a été stocké dans l’entrepôt il y a 7 ans après avoir été confisqué à un navire qui se dirigeait vers le Mozambique et est entré dans le port de Beyrouth.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire