Netaniyahou – Bennett : le désaccord persiste

0
79

En ce jour, une dernière conversation téléphonique s’est tenue entre le Premier ministre et le ministre de la Défense, Bennet. Le Likoud a rapporté que « le Premier ministre a fait une dernière tentative pour que Yemina rejoigne le gouvernement et a offert à Bennett une proposition améliorée – mais malheureusement ce dernier a rejeté la proposition ». Bennett: « Si Netanyahu veut que nous soyons faibles et sans influence, nous préférerions rester dans l’opposition. »

Evidemment, si l’on prend pour position de départ des demandes exagérées et démesurées, il n’y a pas grande chance pour que le Premier ministre, se trouvant déjà comme cela dans une situation plus que désagréable quant au nombre de ministères à créer et à distribuer, donne suite à des exigences incroyables et irrecevables ! La vraie question est de savoir si, à la prochaine occasion, le public qui est celui de Yemina sera encore prêt à donner sa voix à un groupe qui pouvait arriver à des places honnêtes et normales, mais qui, du fait de son appétit démesuré, a raté la marche…

Le Premier ministre Bennett a fait une proposition améliorée – éducation ou portefeuille économique d’importance, au choix, en plus du portefeuille de Jérusalem et des implantations en particulier. Malheureusement, Bennett a rejeté la proposition en raison de la lutte interne au sein du droit pour la distribution des postes, et parce que ce qui est important pour lui est l’déologie et non la poursuite des postes…

Dans le même temps, Bennett a tweeté : « La décision est celle de Netanyahou. Comme je l’ai dit depuis le début. Nous voulons entrer dans le gouvernement uniquement si nous avons de l’influence. Si le Premier ministre veut que nous occupions des postes d’influence, nous sommes prêtes à rentrer. Si le Premier ministre veut que nous soyons marginalisés, faibles et sans influence, nous préférerions aller à l’opposition. »

LIRE  Israël est le 5ème pays le plus innovateur au monde

N’eut-il pas fallu pour parvenir à cela convaincre un peu plus d’électeurs de vous accorder leurs voix ?

Plus tôt, les dirigeants de Shas et du judaïsme de la Tora ont demandé au Premier ministre Netanyahu de tout faire pour que Yemina rejoigne le gouvernement, malgré l’échec des négociations de coalition entre les parties. Dans une lettre, signée par les ministres Arie Deri, Yaakov Litzman et rav Moshe Gaffni, ils ont indiqué qu’ils voyaient la nécessité de poursuivre la coopération de tous les groupes de Droite au sein du prochain gouvernement également.

Netanyahou a déclaré: « Mon objectif est que le gouvernement d’unité inclue tout le bloc de droite. Malheureusement, le gouvernement de droite a rejeté la généreuse proposition que je leur ai faite, bien au-delà de leur taille relative, une proposition qui prend en compte de nombreux intérêts au cœur du sionisme religieux. »

Netanyahu a déclaré que les dirigeants du parti avaient exigé quatre postes de haut niveau pour les six membres de leur groupe, expliquant que « la demande de la droite était irecevable de quelque manière que ce soit ». Dans sa déclaration, Netanyahu a fait allusion à la colère qu’il avait accumulée à l’égard du parti qui a refusé de le recommander comme candidat au poste de Premier ministre au président: « Cela contraste fortement avec la promesse qu’ils ont faite à leurs électeurs », a-t-il déclaré. « La plupart des sionistes religieux ont voté pour le Likoud. Ils sont représentés au Likoud et le gouvernement dirigé par le Likoud continuera de veiller à nos intérêts et valeurs communs. »

LIRE  Le dossier de l’emprisonnement de l’Admour Hazaken dans les Archives Nationales russes

Aucun commentaires

Laisser un commentaire