Netanyahou : Abbas a menti à Trump

« J'ai entendu Abbas dire que les Palestiniens enseignent à leurs enfants la paix. Malheureusement, ce n'est pas vrai. »

0
585
Palestinian President Mahmoud Abbas speaks during a rally marking the 12th anniversary of the death of late Palestinian leader Yasser Arafat in the West Bank city of Ramallah November 10, 2016.

Le Premier ministre Nétanyahou a attaqué le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui vient de rencontrer le président américain Donald Trump à Washington.

« J’ai entendu le président Abbas dire hier que les Palestiniens enseignent à leurs enfants la paix. Malheureusement, ce n’est pas vrai. Ils nomment leurs écoles d’après des assassins d’Israéliens et ils paient des terroristes », a-t-il déclaré à l’ouverture d’un entretien avec le Premier ministre roumain à Jérusalem.

« Mais j’espère qu’il est possible d’apporter un changement et de poursuivre une véritable paix. C’est à quoi Israël est toujours prêt. Je suis toujours prêt pour une paix authentique », a-t-il ajouté.

Netanyahou a déclaré qu’il « avait hâte de discuter avec le président Trump des meilleurs moyens de faire avancer la paix. C’est quelque chose que je partage avec ferveur avec le président. »

Après la rencontre de Trump avec Abbas mercredi, le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer a affirmé que Trump avait soulevé avec Abbas la question de l’incitation et des paiements de l’Autorité Palestinienne aux terroristes dans les prisons israéliennes lors de leur rencontre.

Spicer a déclaré que «certains des sujets abordés lors de leur réunion et de leur déjeuner étaient l’avancement de la paix israélo-palestinienne, la prévention de l’incitation à la violence, en particulier dans les médias directement associés à l’Autorité Palestinienne, le renforcement des efforts pour lutter contre le terrorisme – y compris contre ISIS – les mesures visant à renforcer l’économie palestinienne et à fournir des opportunités économiques au peuple palestinien et, en outre, le Président a exprimé des inquiétudes au sujet des paiements aux prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes pour avoir commis des actes de terreur et à leurs familles et a souligné le besoin de résoudre ce problème.  »

LIRE  2 allées en souvenir des enfants Sandler et Monsonégo

Trump avait déclaré lors de sa déclaration conjointe avec Abbas: «Il ne peut y avoir de paix durable que si les dirigeants palestiniens parlent d’une voix unifiée contre l’incitation à la violence et à la haine».

Cependant, il n’avait pas mentionné l’incitation qui provient de l’AP.

Selon Spicer, Trump avait abordé les problèmes de l’incitation et des paiements aux terroristes par l’Autorité Palestinienne lors de leur réunion privée.

Spicer a déclaré que les compétences de négociateur de Trump et «sa capacité de se connecter avec un individu» rendront ses efforts de paix plus efficaces que ceux des administrations passées. Il a ajouté qu’aussi bien Abbas que Nétanyahou avaient déjà de bonnes relations avec le président Trump.

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire