Netanyahou au président tchadien : « Nous porterons nos relations vers de nouveaux sommets »

0
102

Le Premier ministre a rencontré dans son bureau le président du Tchad, Mehmet Dabi. Les deux inaugureront demain l’ambassade du Tchad en Israël.

Hidabrouth – Netanyahou et le président du Tchad (Photo : Kobi Gideon, L.A.M.)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a rencontré aujourd’hui (mercredi) dans son bureau à Jérusalem le président tchadien Mehmet Dabi, arrivé hier soir pour une visite en Israël. Les deux inaugureront demain l’ambassade du Tchad en Israël.

Idris Dabi, l’ancien président du pays musulman situé au centre du continent africain et le père de l’actuel président, est arrivé en novembre 2018 pour sa première visite officielle en Israël. En janvier 2019, Netanyahou effectua une visite réciproque à N’Djamena, la capitale du Tchad, et annonce avec Dabi le renouveau des relations entre les deux pays, 47 ans après qu’elles aient été cessées par le Tchad sous la pression des pays arabes.

« Israël et le Tchad ont établi des relations, entre nos deux pays, avec votre défunt père », a déclaré Netanyahou au président de Dubaï dans une déclaration conjointe aux médias. « Nous considérons ces relations comme extrêmement importantes – avec un grand pays au cœur de l’Afrique. Ce sont des relations que nous voulons porter à de nouveaux niveaux, à de nouveaux sommets, et votre visite ici en Israël et l’ouverture de l’ambassade en sont une expression. »

« Nous pensons que la coopération entre nous peut aider à faire progresser non seulement nos relations et notre coopération, mais fait également partie du retour d’Israël en Afrique et du retour de l’Afrique en Israël. Nous avons des objectifs communs de sécurité, de prospérité et de stabilité », a ajouté Netanyahou.

Après les déclarations, une longue réunion a commencé entre les délégations des deux pays. Du côté israélien, les personnes suivantes ont participé : le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer, le chef du Mossad Dedi Barnéa, le chef d’état-major Tza’hi Braverman, le chef du Conseil de sécurité nationale Tza’hi Hanegbi, le secrétaire militaire du Premier ministre le général Avi Gil et l’ambassadeur d’Israël au Tchad (dont le siège est au Sénégal) Ben Burgal. Côté tchadien, le ministre des Affaires étrangères Mehmet Saleh Anadif, le ministre de la Défense Daoud Yahya Abraham, le chef de cabinet présidentiel Idris Yussuf Boy et le chef des services secrets le général Ahmed Kogeri y ont participé.

Le chef du Mossad, David Barnéa, a reçu hier soir le président tchadien en Israël à son arrivée en Israël, puis le président et sa délégation ont été accueillis au siège du Mossad pour une réunion de travail festive.

Depuis la décision de rétablir les relations en 2019, l’institution a joué un rôle central dans le processus d’élaboration de l’accord et de renforcement des relations entre les pays. Sous la direction de l’échelon politique, et dans le cadre des efforts visant à promouvoir les processus de normalisation avec les pays de la région, le Mossad, en plein partenariat avec les facteurs politico-sécuritaires, a mené la relation secrète avec les hauts responsables de la République et a promu des étapes importantes, y compris des visites de délégations réciproques en Israël et au Tchad.

« L’élargissement du cercle des partenariats politiques est un objectif important pour élargir la profondeur stratégique de l’État d’Israël », a déclaré Barnéa au président Dabi. « J’ai bon espoir que d’autres dirigeants du Moyen-Orient et d’Afrique s’inspireront de cet accord important et feront progresser leurs relations avec Israël. Le Mossad continuera à travailler par tous les moyens pour développer et promouvoir les relations avec tout pays et entité avec lesquels l’État d’Israël a intérêt à rechercher un accord et la paix. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire