Netanyahou : « Ils ont promis un changement, ils ont papoté – et l’expérience a échoué »

0
23

L’ancien Premier ministre Netanyahou ouvre la campagne électorale depuis le podium de la Knesset. Il a attaqué le dernier gouvernement pour atteinte à la sécurité personnelle et à la conduite économique et a promis que le gouvernement sous sa direction serait meilleur pour les citoyens d’Israël.

Le plénum de la Knesset s’est ouvert ce matin (jeudi) et a voté la dissolution de la Knesset en deuxième et troisième lectures. Yair Lapid a pris ses fonctions de Premier ministre ce jeudi soir à minuit.

L’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahou s’est rendu au plénum et a lancé la campagne électorale : « Au cours de l’année écoulée, j’ai écouté vos sentiments les plus sincères, j’ai entendu parler de vos problèmes et de vos difficultés. J’ai aussi regardé à l’intérieur. J’ai beaucoup, beaucoup appris. La sécurité personnelle a été mise à mal, la dignité nationale a été humiliée, la peur de nos ennemis a augmenté, les drapeaux israéliens ont été retirés et les drapeaux de l’OLP ont été hissés. La vie augmente et nous en souffrons dans notre portemonnaie – l’essence a encore augmenté ce matin-même. Les prêts immobiliers, la nourriture, l’électricité. L’argent que chaque citoyen doit sortir par mois arrive à des records. Le gouvernement, qui devrait s’en occuper, est absent. »

« Ils ont promis des changements, ils ont parlé de guérison, ils ont suggéré de faire une expérience – et l’expérience a échoué. C’est ce qui se passe lorsque vous prenez une pique de droite, mélangez cela avec les Frères musulmans et la liste commune – c’est ce que vous obtenez. C’est exactement ce qui risque de se passer aux prochaines élections : un gouvernement Lapid raté qui dépendra des Frères musulmans, ensemble, partisans du terrorisme, ou d’un gouvernement national large et fort dirigé par nous qui ramènera à Israël sa fierté, sa puissance et son espoir . »

LIRE  Le rav Kanievski et les élections en France

Netanyahou a attaqué son principal rival lors des prochaines élections : le seul gouvernement que Yair Lapid peut former est avec les Frères musulmans et la liste commune. Lapid a déjà fermé le prochain gouvernement avec Ra’am et la liste musulmane commune. Lapid n’a pas de gouvernement sans eux, ce sont de simples calculs. Il sait faire ce calcul.

« Ne croyez pas les démentis car de nos propres yeux nous avons vu que c’est ce qui a retenu le gouvernement ces derniers mois. Ne croyez pas aux signatures dans les studios de TV. Nous avions mis en garde à ce sujet à la veille des dernières élections et c’est ce qui s’est passé, un par un. C’est ce qui va se passer cette fois-ci également. »

Les membres de la Knesset ont interrompu le discours de Netanyahou et il était furieux contre le président de la Knesset, Miki Levy, « Ce n’est pas comme ça que vous dirigez une séance, vous devez diriger cette maison. » Le président de la Knesset lui a répondu : « Je ne reçois pas d’instructions de votre part »…

Netanyahou a poursuivi : « Nous sommes la seule alternative, un gouvernement national fort, stable et responsable. Un gouvernement qui rétablira le respect national pour les citoyens d’Israël. Mes amis et moi sommes déterminés à remettre Israël sur la voie du succès comme nous l’avons fait au cours de la meilleure décennie de l’histoire du pays, avant l’expérience ratée de l’année dernière.

« Lorsque nous gagnerons les élections, nous retrousserons nos manches et prendrons d’assaut les missions. Notre première tâche est de baisser les prix et de restaurer la stabilité et la croissance économiques au profit de tous les citoyens israéliens – Juifs, Arabes, Bédouins, Circassiens, religieux, laïcs, orthodoxes. Tout le monde. C’est ainsi que nous avons agi lorsque nous avons sorti Israël des grandes crises économiques du passé. »

LIRE  L'Iran menace de quitter les pourparlers avec l'Europe

Aucun commentaires

Laisser un commentaire