Nir ‘Héfetz a fondu en larmes – et a révélé la raison pour laquelle il est devenu témoin d’État

0
199

L’audience dans le procès Netanyahu a été interrompue ce matin après que le témoin d’État Nir ‘Héfetz (notre photo) a eu du mal à parler et a fondu en larmes, décrivant comment il avait décidé de devenir témoin d’État : « J’ai été détenu pendant 15 jours, les conditions étaient très difficiles et j’ai subi des pressions. »

Be’hadré ‘Harédim – Zvika Segal

Le témoin d’État dans le procès de Netanyahu, Nir ‘Héfetz, a de nouveau comparu ce matin (lundi) devant le tribunal de district de Tel Aviv pour témoigner dans l’affaire « 4000 ». Il s’agit de son dernier témoignage dans l’affaire, après quoi il devrait commencer à témoigner dans les affaires 1 000 et 2 000.

Au cours de son témoignage, ‘Héfetz a décrit le processus qui l’a conduit à signer un accord de témoin d’État contre Netanyahou. Il a dit qu’il avait « plusieurs considérations ». Il a déclaré : « J’ai été détenu pendant 15 jours, les conditions étaient très difficiles et j’étais sous pression. J’ai décidé que mon ‘médecin’ dans mon cabinet est un avocat et je ferai tout ce qu’il dira. »

« Au moins comme ça la première semaine. Vers la fin des 15 jours, lorsque la pression a un peu baissé, je me suis senti apte à prendre à nouveau des décisions par moi-même et j’ai commencé à réfléchir à cette possibilité », a ajouté ‘Héfetz.

‘Héfetz a décrit plus tard comment il a rencontré son avocat et les moments où il a décidé de devenir témoin d’État. L’avocat Ilan Spor est arrivé vendredi matin et était d’un avis différent. Il pensait que je devrais entrer dans les négociations pour devenir témoin d’État.

LIRE  Une école maternelle de la banlieue de Tel Aviv caillassée par des ouvriers arabes

« Ensuite, Yaron Kostelitz et Ilan Sofer ont parlé à ma famille », a-t-il déclaré. A l’issue de cette phase, ‘Héfetz a fondu en larmes et a informé les juges qu’il avait du mal à continuer à parler. En conséquence, les juges ont annoncé que l’audience était ajournée.

Que dire ? Cela ne se présente pas très bien. Pour l’accusation…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire