Nouveau centre spirituel à Marrakech !

4
1097

Dans son cours quotidien, retransmis en live à des milliers de téléspectateurs, le grand-rabbin du Maroc, Rabbi Yochiyahou Pinto chlita, a appelé ses frères juifs dans le monde entier à continuer d’œuvrer au renforcement et au soutien du judaïsme marocain. *Rabbi Pinto a annoncé l’acquisition d’un immense bâtiment au centre de Marrakech, qui servira de Yéchiva où étudieront des élèves du monde entier. * Le complexe, où sera situé le campus de la Yéchiva de Chouva Israël, abritera un immense Beth Hamidrach, et un centre communautaire qui sera un phare spirituel pour les résidents juifs des lieux * Il perpétue ainsi l’héritage sacré des grands maîtres en Torah du Maghreb.

Des centaines de milliers d’individus visualisent chaque jour le cours du grand-rabbin du Maroc, Rabbi Yochiyahou Pinto, et ses sessions de questions-réponses qui sont retransmises dans le monde entier, et suscitent des questions sur des myriades de sujets. En cette période éprouvante, alors que le monde entier est aux prises avec de nombreuses crises liées à la pandémie du coronavirus, il a reçu plus de mille questions, qu’il résout à la fois sur le plan intellectuel et pratique ; ses réponses sont ensuite diffusées et consultées par des milliers de personnes.

Motsaé Chabbath dernier, Rabbi Pinto a décrit de manière poignante le triste état spirituel du judaïsme marocain et la grande influence que les élèves de Yéchiva apportent à la communauté locale. Avec joie et fierté, il a annoncé le projet d’ouvrir une grande Yéchiva Guédola pour élèves après le bac à Marrakech, qui sera la seconde Yéchiva à ouvrir ses portes au Maroc après l’ouverture de la Yéchiva Chouva Israël l’an dernier à Casablanca.

LIRE  Le Chili déclare le mouvement BDS illégal.

La Yéchiva Chouva Israël à Casablanca a attiré des élèves d’Israël et des États-Unis et suit la méthode particulière d’étude propre à Chouva Israël. Un groupe d’élèves a été formé pour devenir des Cho’hatim (abbateurs rituels) afin de mettre à disposition de la communauté juive marocaine de la viande cachère liméhadrin (de qualité supérieure).

Au début du mois dernier, en dépit du confinement national, Rabbi Pinto et ses élèves ont reçu une autorisation spéciale pour lancer une opération de Ché’hita (abbatage rituel de viande) afin d’assurer l’approvisionnement de la communauté juive en viande et volaille à temps pour Pessa’h. Rabbi Pinto lui-même a endossé la responsabilité personnelle de fournir à tous les résidents juifs défavorisés du Maroc de la viande cachère pour la fête.

Rabbi Pinto vient juste d’annoncer l’ouverture imminente d’une grande Yéchiva et d’un centre spirituel à Marrakech, et il est actuellement sur le point d’acquérir un bel édifice spacieux en centre-ville pour abriter la Yéchiva et ses quartiers. Les plans et cahiers des charges incluent la rénovation du bâtiment qui comprendra un Beth Hamidrach (salle d’étude) de 200 places, des résidences privées pour les Avrékhim (étudiants mariés), et des dortoirs pour environ 150 Ba’hourim (jeunes célibataires) issus du monde entier qui étudieront à la Yéchiva. Il ajoute que les inscriptions ont déjà commencé, et espère que les portes du pays ouvriront bientôt, permettant aux élèves d’entrer à la Yéchiva et de restaurer la voix mélodieuse de la Torah dans la ville de Marrakech qui fut autrefois une métropole juive et un glorieux centre de Torah.

LIRE  Berlin va enquêter sur l'influence des réseaux nazis à la chancellerie

Ces derniers mois, dans le sillage de la mission de Rabbi Pinto de raviver la Torah et le judaïsme au Maroc, des efforts ont été lancés afin de localiser un bâtiment à Marrakech qui serait adapté à la nouvelle communauté juive initiée par Chouva Israël. Au centre du complexe, bien sûr, serait installée la Yéchiva Guédola Chouva Israël ainsi que des résidences pour les familles qui contribueront à la présence bourgeonnante de la Torah dans la ville.

L’occasion de résider dans le campus Chouva Israël, qui abritera exclusivement des rabbins, des érudits en Torah et des Ba’houré Yéchiva (jeunes de Yechivoth) pourra propulser les élèves de la Yéchiva vers la grandeur spirituelle. Facilitant le développement personnel des élèves qui investiront leurs talents et leurs forces en accroissant leur étude de la Torah et leur observance dans cette communauté, ils pourront se mettre à l’abri des distractions du monde matériel et se plonger totalement dans le monde de la Torah et de la progression spirituelle. L’un des buts majeurs de la Yéchiva Guédola de Chouva Israël est de former des dirigeants, enseignants et mentors pour le judaïsme marocain et les communautés juives à travers le monde.

Le bâtiment sur le point d’être acheté est situé au milieu d’un campus géant qui subviendra à tous les besoins matériels et spirituels des élèves. Ces dernières semaines, les institutions ont commencé à acheter des centaines de Séfarim (ouvrages saints) pour remplir les étagères d’une impressionnante bibliothèque de Torah qui valoriseront le Beth Hamidrach (salle d’étude) de la Yéchiva et profiteront également à toute la communauté juive marocaine.

LIRE  Israël récupère des archives de Kafka pour mettre fin à une saga

Dans sa récente conférence, Rabbi Pinto a insisté sur le fait que le développement de cette Yéchiva est l’une de ses principales priorités à l’heure actuelle. Il espère que les transports aériens internationaux reprendront bientôt et que les pays du monde entier rouvriront leurs frontières. Dès la reprise des voyages civils en avion, il exprime l’espoir que les vols spéciaux en direction du Maroc que la Yéchiva organisera pour les élèves seront parmi les premiers à décoller.

Rabbi Pinto a expliqué qu’il projette de passer de longues heures par jour à la Yéchiva, pour guider ses élèves et leur transmettre les traditions et l’héritage sacré de la communauté Chouva Israël, qui a déjà inspiré et imprégné de nombreux élèves aux valeurs de la Torah et de la crainte du Ciel.

Comme dit, les inscriptions pour la nouvelle Yéchiva sont désormais ouvertes. Chouva Israël invite les Ba’hourim et les Avrékhim du monde entier, qui sont intéressés à prendre part à cette initiative sacrée, à s’inscrire et à devenir membres d’une Yéchiva qui visera à rétablir la couronne de la Torah au judaïsme marocain.

4 Commentaires

  1. Tout cela pour quoi faire..? Il ne reste que 2000 juifs au Maroc qui envoient leurs enfants étudier hors du MAROC. Dans 10 ans il ne restera plus un juif au MAROC. Donc c’est de l’argent JETÉ pour maintenir un leadership chancelant.
    Les décès de l’épidémie sont un RAPPEL en ce sens à une communauté qui garde jalousement son pré carré et SA FORTUNE DEPUIS LES ANNÉES 50 DURANT LESQUELLES 300.000 JUIFS ONT QUITTÉ LE MAROC et dont ils se sont DESOLIDARISES. Donc que ces nantis ne viennent pas se plaindre le moment venu!!! LE GRAND PATRON A FAIT UN TIKOUNE EN 1997 ET MAINTENANT EN 2020 .. DONC CEUX QUI COMPRENNENT COMPRENDRONT. IL N’Y AURA PAS DE SOLUTION DE RATTRAPAGE..!!!

    • Dans le passé, on avait pu penser que la communauté juive marocaine n’avait pas d’importance, et rares étaient ceux qui s’étaient intéressés à son sort.

      Or plusieurs milliers de Juifs vivent de nos jours au Maroc, avec une jeune génération qui ne doit pas être coupée de son héritage et du peuple juif. Le rav Pinto suit depuis près de 30 ans cette génération de jeunes dont une grande partie est immergée dans le monde matériel, ce que l’on nomme aujourd’hui « le monde de Paris ». Grâce à son œuvre, beaucoup sont devenus des érudits de la Tora et ont fondé des familles observatrices de la Tora et des mitsvoth. A présent, il veut initier un lieu de Tora, dans un cadre détaché de la vie matérielle autant que faire se peut, où les jeunes du monde entier grandiront selon notre tradition.

      L’histoire veut que des communautés où il y avait des Yechivoth ont conservé leur spiritualité, alors que ceux où il n’y avait pas de lieu de la Tora ont été détruits.

      Malheureusement, pendant des décennies, la glorieuse communauté juive marocaine a pris cette voie de la destruction. Là, il se trouve qu’une telle personnalité est prête à investir du temps et de l’argent pour créer un lieu de la Tora qui servira à l’éducation des jeunes à se déconnecter de la vie matérielle, et qui éclairera et influencera toute âme juive dans le pays et dans le monde, peut-on s’y opposer ?

  2. ysinger strasbourg
    Gil annonce 2000 juifs – Rav Kahn, plusieurs milliers…….qui a raison ??
    En tout cas, je pense que rav Kahn sera d’accord avec moi car originaire de Strasbourg et élève de Rav Eliahou Abitbol, nous avons toujours su qu’il fallait privilégier les hommes avant les pierres…
    je suggère que rav Pinto demande à un des nantis juifs marocains de lui préter un grand appartement pour commencer sa Yechiva, avant d’acheter un immeuble ! Comme Gil le dit fort justement les jeunes Juifs marocains ne sont plus au Maroc et nous devons notamment en France, aujourd’hui comme il y a 50 ans nous occuper de leur yddishkeit — Quel jeune va venir en 2020 étudier au Maroc ?
    Bien amicalement et kol touv Yves Singer

    • Si rav Pinto, le Grand rabbin du Maroc, proche du roi, se lance dans une telle aventure, c’est qu’il pense que c’est valable ! Ce n’est pas une personne stupide, loin de là, et surtout pas dans le domaine des finances…

Laisser un commentaire