Nouveau sondage d’opinion inquiétant

0
102

Un sondage publié ce soir montre que tous les partis de la coalition souffrent et sont en baisse, à l’exception du judaïsme de la Tora. Cependant, le Likoud conserve toujours son pouvoir en tant que plus grand parti de la Knesset. Dans l’opposition, tout le monde devient plus fort.

Be’hadré ‘Harédim

Quelques mois seulement après la mise en place du gouvernement d’unité du corona et après la colère des indépendants face à la crise économique, le Likoud semble souffrir sévèrement par rapport aux récents sondages, mais parvient toujours à conserver son pouvoir en tant que parti le plus important de la Knesset.

Un sondage réalisé par le professeur Camille Fouchs pour News 13 publié ce soir (dimanche) montre que si les élections avaient eu lieu en ce jour, le Likoud aurait obtenu 33 sièges, contre 36 lors des élections de mars. Kakhol Lavan reste stable après la chute avec seulement 9 sièges, contre 33 lors des élections précédentes. D’un autre côté, Yech Atid bondit avec 19 sièges. La liste musulmane commune, qui, lors de la précédente campagne électorale, avait obtenu 15 sièges passe à 16 sièges.

Yemina, dirigée par Naftali Bennett, double presque et obtient 13 sièges, contre 7 sièges lors de la campagne électorale de mars. Après cela, Yisrael Beiteinu est relativement stable avec huit sièges, tandis qu’aux élections il en a obtenu sept. Shas avec huit sièges, contre les reçus précédemment, et le judaïsme de la Torah – un siège de plus que celui qu’il a reçu pendant la campagne électorale. Meretz avec Nitzan Horowitz à sa tête se renforce et reçoit sept sièges – même s’il s’agit du plus petit parti de la Knesset.

LIRE  Halamish : le Grand rabbin sefarade d’Israël s’exprime

En dessous du pourcentage minimal se trouvent le Parti Travailliste d’Amir Peretz, Guesher d’Orly Levy Abouksis et Derech Eretz de Yoaz Handel et Zvi Hauser.

Selon la division en blocs, le bloc de droite avec 61 sièges et le bloc arabo-gauche avec 59 sièges.

Le sondage a également révélé que 75% du public ne pense pas que le gouvernement gère bien la crise économique, seulement 16% sont satisfaits. 9% ont répondu qu’ils ne savaient pas.

61% sont insatisfaits de la gestion de la crise de Corona dirigée par le Premier ministre Beniamin Netanyahu, 19% sont assez satisfaits et seulement 15% sont satisfaits.
50% du public est insatisfait de la conduite du ministre des Finances Israel Katz. 24% sont assez satisfaits, seulement 10% sont satisfaits. En ce qui concerne le ministre de la Santé Yuli Edelstein, 53% ont répondu qu’ils n’étaient pas satisfaits, 22% étaient assez satisfaits et seulement 10% étaient satisfaits. De plus, 45% des personnes interrogées pensent que le gouvernement devrait nommer le président de droite Naftali Bennett au poste de directeur de la crise de Corona, tandis que 26% s’y opposent, 29% répondent qu’ils ne le savent pas.

En outre, 83% des Israéliens craignent pour leur stabilité économique après corona – 45% craignent peu, 38% craignent beaucoup. Seuls 14% des Israéliens n’ont pas peur du tout.
L’enquête a été menée par le professeur Camille Fouchs et a inclus 702 répondants, dont 601 de la population juive et 101 du secteur non juif. L’enquête dans le secteur juif a été menée par la société de projet échantillon sous la direction du Dr Ariel Ayalon et dans le secteur non juif par la société Stat-Net sous la direction de Yosef Maklada. L’erreur d’échantillonnage est de 3,9%.

LIRE  Attentat de Londres: le terroriste projetait de viser des Juifs, des personnalités britanniques et le Parlement

Aucun commentaires

Laisser un commentaire