On commence ce soir à prier pour la pluie en Terre sainte

0
1005

C’est le cas depuis longtemps, depuis mémoire d’homme : bien que le peuple juif ait déjà fait allusion à la pluie à partir de la prière de Moussaf de Sim’hath Tora, le dernier jour de fête du mois de Tichri, on ne prie pour que la pluie n’arrive (dans Barkhe’hénou) qu’à partir du 7 ‘hechvan en Terre sainte (et le 6 décembre à l’étranger). C’est ce jeudi soir, durant la prière d’Arvith, que l’on commence.

En Terre sainte, en effet, après un été sans pluies, l’arrivée de précipitations est un élément important, voire critique.

Pourquoi dès lors attendre le 7 ‘hechvan, et non pas prier immédiatement, dès le lendemain de Sim’hath Tora, devant revenir chez eux après la fête de pèlerinage, aient le temps d’arriver chez eux avant les pluies, ou, en tout cas, cela ne serait pas sympathique de la part des autochtones de prier pour la pluie, ce qui pourrait les déranger…

Nos Sages nous apprennent à tenir compte de la situation des autres, en voici un beau message !

Ceci, en une année réellement difficile, après 4 années durant lesquelles les pluies ont été insuffisantes. Espérons que cette année apportera une quantité de précipitations importante, ainsi que la venue du Machia’h !

 

LIRE  De nouveaux détails livrés sur l'incinération de Mme Frenk ע"ה

Aucun commentaires

Laisser un commentaire