Scandale : deux tonnes de mandarines israéliennes offertes aux Restos du cœur

0
705

L’association caritative juive du Bené B’rith a fait don de deux tonnes de mandarines israéliennes à l’antenne des Restos du cœur de Vénissieux dans la région lyonnaise. Les responsables locaux des Restos, où sont inscrits plus de 850 familles, sont évidemment ravis de recevoir ces produits frais mais certaines organisations « pro-palestiniennes » qui ne ratent pas une seule occasion de se taire,  évoquent une  «instrumentalisation des Restos du cœur»…

Pour le Collectif 69 de soutien au peuple palestinien, il s’agirait de « charité intéressée ». Son président estime que les Restos « ont été instrumentalisés » parce que les fruits proviennent d’Israël. Lui, qui  sans aucun doute, doit manger à sa faim, n’a-t-il peut-être pas compris la mission des Restos du cœur, de venir en aide à ceux qui n’ont plus rien et qui sont loin des batailles idéologiques. Ces organisations toujours aussi bien intentionnées souhaiteraient donc que les plus démunis soient privés de dessert, alors même que les fruits, dont on parle, sont importés d’Israël et pas des territoires disputés et qu’ils sont vendus en France entière. Protester contre une situation en voulant priver ceux qui n’ont pas de quoi manger est intolérable, c’est sans doute qu’ils ne mesurent pas cette misère  proche de chez eux et préfèrent se montrer comme des grands défenseurs de la justice et des droits de l’homme en faisant du misérabilisme pour des causes qu’ils ignorent, dans des territoires où ils n’ont jamais mis les pieds.

Oui, il s’agit bien d’une action de bienfaisance du Bené B’rith, d’une aide  humanitaire de la plus vieille organisation juive toujours en activité, à une organisation caritative française qui aide ceux qui ont faim et au lieu d’y voir une «instrumentalisation », il serait temps de reconnaître qu’il s’agit tout simplement d’une nouvelle preuve d’ouverture de cette organisation qui a déjà apporté son aide à des hôpitaux pour enfants, à des victimes de l’ouragan Mitch, lors des tremblements de terre en Turquie, au Salvador et en Inde, mais aussi à la population civile au Kosovo et en Asie à la suite du tsunami.

LIRE  « Zéro risque, Trump n’a commis aucun délit »

Tel-Avivre

Aucun commentaires

Laisser un commentaire