« Les Palestiniens ont gaspillé l’aide américaine année après année » (Greenblatt)

0
279

Jason Greenblatt à Ramallah
AFP

L’envoyé spécial pour la paix au Moyen-Orient, Jason Greenblatt, a défendu jeudi les coupures budgétaires du gouvernement américain aux Palestiniens, affirmant que les milliards de dollars consacrés à cette cause au cours des décennies n’avaient pas permis de faire avancer le dossier de manière significative.

Il a déclaré dans un discours prononcé devant une conférence de donateurs internationaux qu’il était temps d’évaluer « de manière réaliste ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas », et de s’engager sur « une nouvelle voie durable ».

Les États-Unis ont décidé de consacrer leur aide étrangère en partie accordée aux Palestiniens à d’autres « priorités régionales », ce qui a alarmé la communauté internationale qui s’efforçait de trouver d’autres sources de financement pour des agences telles que l’UNRWA, qui fournit des services de santé et d’éducation aux réfugiés palestiniens.

Washington, qui avait versé 350 millions de dollars en 2017, a annoncé il y a un mois la fin totale de son financement, dénonçant le caractère « biaisé » des activités de l’agence.

« Il est temps de regarder la situation de manière réaliste. Nous pourrions continuer à suivre le même schéma pendant des années, mais ce serait une folie », a affirmé M. Greenblatt aux participants à la réunion annuelle du Comité de liaison ad hoc (AHLC), en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies.

« Aucune de nos aides financières ne rapprochent les Israéliens et les Palestiniens d’une solution », a-t-il lancé.

M. Greenblatt, dans son discours devant le Comité de liaison ad hoc, a salué le « noble effort » de la communauté internationale, tout en laissant supposer que l’argent donné à l’UNRWA et à d’autres causes palestiniennes était gaspillé si les choses ne changeaient pas de façon significative.

LIRE  Noyé en tentant de sauver sa fille

Il a accusé le Hamas, mais aussi l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, de ne pas utiliser l’argent des contribuables d’autres pays de manière responsable.

« Nous devons tous nous demander pourquoi nous devrions continuer à lutter pour lever des fonds quand tout le monde peut observer que le Hamas et l’Autorité palestinienne gâchent les opportunités que notre argent offre à un meilleur avenir pour les Palestiniens », a-t-il expliqué.

« Nous ne pouvons pas continuer à fournir, année après année, une aide aux régions dont le leadership, à des fins politiques, contrecarre nos efforts pour améliorer le bien-être économique des Palestiniens, » a-t-il ajouté.

« Des centaines de résolutions seront ignorées par le Hamas, qui continue de détenir les soldats et les civils israéliens disparus, et qui lance des roquettes et des cerfs-volants enflammés affichant des croix gammées, » a dénoncé l’émissaire.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire