Une petite histoire, arrivée à St Petersburg

0
1097

Rav David Braverman

 

« J’ai une petite histoire à raconter, arrivée voici une cinquantaine d’années à St Petersburg. Un jeune enfant, non-juif, est né et vivait dans une famille pauvre, très pauvre. En ces temps-là, la plupart des gens vivaient dans des appartements collectifs, quand dans chaque pièce résidait une autre famille. La cuisine et les lieux d’aisance étaient communs.

« L’enfant dont nous voulons parler avait des parents qui étaient pratiquement indigents, n’étant presque jamais chez eux, car ils cherchaient de quoi subvenir à leurs besoins. L’enfant, toutefois, eut de la chance : les voisins de la pièce d’à-côté étaient des Juifs, et ils constatèrent que ce jeune était quasiment tout le temps abandonné à lui-même. Ils commencèrent par l’inviter chez eux. Le père de famille était enseignant, et il aida ce jeune dans ses leçons, devenant son baby-sitter. Il était encore jeune, et le vendredi soir, la famille juive l’invita souvent à partager leur repas du Chabbath. Ils l’honoraient d’un morceau de ‘hala douce, et l’enfant se souvient encore qu’après le repas la famille ouvrait un livre ancien et se lançait dans une lecture à voix haute.

« Il fut très fortement impressionné par ces gens : jamais il ne vit chez eux des disputes. Le respect dont faisait preuve le mari envers sa femme était remarquable, une vraie famille modèle.

« Les années ont passé. Cet enfant grandit et devint le vice-maire de St Petersburg. Puis, voici 19 ans, un problème a été soulevé par la fondation d’une école juive dans la ville. Le vice-maire fut informé du fait que la direction de la ville ne permettait pas que l’on ouvre une telle institution en la place.

LIRE  Meurtre de Sarah Halimi : le caractère antisémite retenu par le parquet

Le jeune, du haut de son poste de responsable, prit le dossier et signa lui-même sur l’autorisation, bien que nul ne lui ait permis de le faire et que ce problème n’était en vérité pas de son recours. C’est ainsi que fut ouverte la première école juive dans la ville.

« Cet enfant, c’est moi. »

Signature : Vladimir Vladimirovitch Putin (traduit de l’intervention effectuée par le Président de la Russie devant des centaines de Juifs lors d’un congrès rassemblant les organismes juifs du pays)

 

Le Président Putin est l’un des dirigeants les plus forts au monde, et peut-être le plus puissant. Depuis qu’il a été nommé à ce poste, il a établi une relation forte et proche de tous les Juifs qui vivent dans son pays. Le Président encourage dans les faits le développement de la vie juive en Russie, d’une manière jamais vue dans l’histoire. Nombre de ses conseillers sont juifs, et une grande partie de ses affaires sont dirigées par des oligarques juifs. Il est très proche des rabbanim du pays, et lutte contre l’antisémitisme qui y règne…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire