Plan Trump: réactions politiques en Israël

0
100

Les réactions pleuvent dans la classe politique israélienne après le dévoilement du plant Trump. En voici certaines:

 Photo Hillel Meïr/Flash90 

Yariv Levin – Likoud – ministre du Tourisme et coresponsable de la préparation du plan côté israélien: Il s’agit d’une journée historique et d’une immense victoire pour la voie que nous prônons depuis longtemps et qui est menée par le Premier ministre Binyamin Netanyahou. Pedouel et Beit-El seront partie intégrante de l’Etat d’Israël avec un soutien américain total. Nous allons étendre la souveraineté  sur de larges parties de notre patrie et nous a continuerons à construire et à renforcer notre présence. Je suis convaincu que la voie que nous avons tracée ne fera que renforcer notre présence en Erets Israël ».

Amir Ohana – Likoud – ministre de la Justice: « Il est difficile d’exagérer sur l’importance de ce moment. Ce jour sera retenu dans les annales du pays. C’est une heure de gloire pour le président Donald Trump et le Premier ministre Binyamin Netanyahou, qui sans son expérience politique de longues années, son intelligence, sa retenue et sa vision à long terme n’aurait jamais vu le jour. En ce grand moment où la justesse de la cause du peuple juif se concrétise, il convient de réciter la bénédiction de ‘shéhé’heyanou’ ».

Miri Reguev – Likoud – ministre de la Culture et des Sports: « Pour moi, cette journée boucle un cercle. J’ai été partie prenante d’une loi de souveraineté en 2013. J’ai toujours cru dur comme fer qu’il s’agissait de justice historique. Et aujourd’hui cette justice se fait. Notre droit à Erets Israël n’est pas négociable. Mes félicitations au Premier ministre Binyamin Netanyahou qui mène le pays vers des succès historique. Merci aussi au président Donald Trump: il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais de meilleur ami d’Israël que vous ».

Photo  Miriam Alster/Flash90

Avi Dichter – Likoud – vice-ministre de la Défense: « Shéhé’heyanou, vekiyemanou, vehigiyanou lazeman hazé ! Le Plan du siècle de Donald Trump prouve que celui ose l’emporte. Le Premier ministre a eu le courage d’entreprendre des initiatives dramatiques face à l’Administration américaine, celle d’avant et l’actuelle, et nous en récoltons les fruits aujourd’hui sur un plateau d’argent. Nous devons sans plus tarder étendre notre souveraineté sur la vallée du Jourdain dans le sens le plus large du terme et sur toutes les localités juives de Judée-Samarie. Le Jourdain sera notre frontière orientale.(…) Nous ne devons pas attendre de voir ce que fera l’Autorité Palestinienne. Ce cadeau nous a coûté très cher en vies humaines depuis sa création ».

LIRE  La présence du virus du lac Tilapia a été confirmé en Israël !

Nir Barkat – Likoud, ancien maire de Jérusalem: « Merci au président Trump et au Premier ministre Binyamin Netanyahou pour la décision d’étendre la souveraineté israélienne sur la vallée du Jourdain, le nord de la mer Morte et les localités juives. Cette nouvelle situation créera une immense opportunité pour renforcer le repeuplement juif et son économie grâce à l’arrivée de nouvelles industries dans de nombreux domaines dont le tourisme ».

Zeev Elkin – Likoud – ministre en charge de Jérusalem: « C’est une journée historique dans une époque historique, sans aucun doute. Extension de la souveraineté israélienne sur au-moins 30% de la Judée-Samarie; oui ! Création d’un Etat terroriste et d’incitation au coeur d’Israël : non ! Merci au président Trump pour son soutien déterminé à Israël ».

Naftali Benett – Yemina – ministre de la Défense: « Il faut mettre en route sans tarder le programme de souveraineté et ne pas le reporter après les élections. Il ne faut pas non plus se contenter d’une souveraineté partielle. L’Histoire frappe à notre porte. Désormais, le jeu quitte la Maison-Blanche pour la salle du gouvernement israélien. Nous ne permettrons en aucun cas la création d’un Etat palestinien ».

Ayelet Shaked – Yemina: « Nous nous trouvons à un carrefour historique pour l’Etat d’Israël. En 2012, lorsque Naftali Benett et moi parlions d’annexion en Judée-Samarie, on nous présentait comme des illuminés. Sept ans ont passé et nous sommes arrivés à cet stade. Le gouvernement israélien doit immédiatement instaurer la souveraineté israélienne sur la vallée du Jourdain. Mais la partie dangereuse du programme, à savoir la création d’un Etat palestinien ne se concrétisera jamais ».

Betzalel Smotritch – Yemina – ministre des Transports: « Le repeuplement juif a enregistré une immense victoire. Il est désormais prouvé comme durant ces cent ans de sionisme, qu’imposer des réalités sur le terrain entraîne en fin de compte la reconnaissance internationale (…). Il y a aussi dans ce plan une partie négative et dangereuse, même si personne ne croit – pas même les Américains – qu’elle se concrétisera un jour. Mais il est important de la refuser même si c’est sur le plan déclaratif. Ce qui est rassurant est que tout cela est conditionné par le respect de toutes les conditions que devront remplir nos ennemis et lorsqu’ils seront devenus des Scandinaves… »

Shass: « Le parti Shass félicite le Premier ministre Binyamin Netanyahou et le président américain Donald Trump pour la reconnaissance historique du droit d’Israël sur Erets Israël. Comme l’a dit le président de la plus grande puissance du monde: ‘La terre d’Israël a été promise par D’ au peuple juif’. Comme nous l’avons déjà annoncé, Shass soutiendra l’extension immédiate de la souveraineté israélienne sur la vallée du Jourdain et d’autres parties de Judée-Samarie lorsque la motion sera présentée au gouvernement, comme cela a été autorisé par l’Administration israélienne ».

LIRE  Le Brexit menace-t-il la lutte antiterroriste européenne ?

Avigdor Lieberman – Israël Beiteinou: « Je félicite le président américain qui a inclus dans son programme la proposition que j’avais faite en 2014 d’échange de territoires et populations. Le respect des principes et la fidélité à une idéologie claire sont toujours gagnants »…

Bleu-Blanc: « Donald Trump a fait un discours historique montrant qu’il est un authentique ami d’Israël et du peuple juif. Ses déclarations sont tout à fait conformes aux principes politiques et sécuritaires de Bleu-Blanc. Le plan de paix de Donald Trump constituera une base solide et juste en vue d’un accord de paix avec les Palestiniens tout en préservant les accords signés avec l’Egypte et la Jordanie et permettront des accords avec d’autres pays de la région. Et le tout, en conformité avec les arrangements sécuritaires demandés lundi par le président de Bleu-Blanc Benny Gantz lors de son importante entrevue avec le président Trump. Il est maintenant clair qu’il s’agit d’un plan sérieux, approfondi et global qui prendra quatre ans à être mis en oeuvre. Israël a donc besoin d’un gouvernement fort et stable avec à sa tête celui qui a passé son temps à renforcer la défense de l’Etat d’Israël et non pas avec un accusé d’infractions pénales qui sera tout entier plongé dans ses intérêts personnels »…

Photo Moshe Shai/Flash90 

Amir Peretz – président du bloc Avoda-Gesher-Meretz: « Ce plan arrive à un moment problématique, juste en période d’élections, où un gouvernement de transition n’a aucune légitimité pour entreprendre des initiatives politiques même avec le soutien des Etats-Unis. Il faudra s’occuper de tout cela après les élections lorsqu’un nouveau gouvernement aura reçu la confiance de la population et de la Knesset. C’est à nous de prendre notre destin en mains par des négociations directes avec les Palestiniens avec à la clé un accord qui assurera un Etat juif et démocratique avec des frontières sures, pour les générations à venir. Le prochain gouvernement aura besoin d’une boussole politique et il est maintenant clair pour tout le monde qu’il s’agit du bloc Avoda-Gesher-Meretz qui mènera ce processus selon la voie tracée par Yits’hak Rabin… ».

LIRE  Les néo-nazis américains remercient Donald Trump

Nitzan Horowitz. président de Meretz: « Binyamin Netanyahou n’a aucun mandat pour effectuer la moindre démarche et sûrement pas pour annexer des parties importantes des territoires. Une telle démarche serait ravageuse. A la veille d’élections en tant que chef d’un gouvernement de transition et sous le coup de mises en examen pénales graves, Netanyahou n’a aucune légitimité pour annexer le moindre dounam de manière unilatérale. Seul un gouvernement issu des prochaines élections pourra s’occuper du plan américain. Il n’y a aucune alternative à des négociations directes entre Israël et l’Autorité Palestinienne sur la base de la solution de deux Etats et non par des actes unilatéraux ».

Tamar Sandberg – Meretz: « Le coupable d’infractions pénales n’a aucun mandat pour effectuer une annexion unilatérale qui mettra en danger  l’avenir de l’Etat d’Israël et nous mettra en danger face à une nouvelle vague de violences ».

Youssef Jabrin – Liste arabe unifiée: « Trump et Netanyahou somnt fiers de lancer ce plan d’apartheid qu’ils ont concoctés ensemble en piétinant de manière grossière toutes les résolutions internationales concernant la solution des deux Etats. Dans ce plan, seuls les droits nationaux d’un seul peuple sont préservés. Nous, la Liste arabe unifiée, combattrons toutes les tentatives d’annexion, avant ou après les élections. La Liste arabe unifiée est la seule maison politique pour quiconque s’oppose à la spoliation, à l’occupation et à l’apartheid ».

Mouvement Ribonout (Souveraineté): « Ce plan est mauvais pour Israël. Certes, les intentions sont bonnes, mais elles ignorent totalement ce que représente Erets Israël. Erets Israël est la seule patrie du peuple juif et elle luiu appartient de génération en génération ».

Otsma Yehoudit: « L’euphorie à la Maison-Blanche et les applaudissements ont caché le fait que le gouvernement actuel a en fait adopté l’idée d’un Etat palestinien, la cession du Mont du Temple aux Jordaniens et de la majorité de la Judée-Samarie aux Palestiniens avec à la clé un gel de la construction sur ces territoires durant quatre ans. Mais ce plan comporte aussi des points positifs. Otsma Yehoudit s’opposera  à tout plan qui prévoira des concessions territoriales et la création d’un Etat palestinien et obligera le Premier ministre à ne pas renoncer au rêve d’Erets Israël contre une illusion de paix… »
Source lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire