Plus rien à attendre : on construit !

0
734

Les dernières années ont été marquées, en Erets Israël, par un blocage de la construction dans tout site se trouvant au-delà de la ligne verte, quand bien même fut-ce pour quelques mètres, ou encore en pleine ville de Jérusalem. En effet, le seigneur – sir Obama en l’occurrence – pouvait se mettre en colère.

Or voilà : c’est fini. Obama termine son mandat, sa remplaçante a été évincée, et il ne fait aucun doute que Trump verra les choses autrement. C’est en tout cas ce que comprend tout le monde en Israël, et déjà maintenant, bien que les ministres n’en soient qu’à demander de la part de Nethaniahou de revoir la politique à suivre, la municipalité de Jérusalem a déjà pris des mesures, et permet de construire divers projets bloqués depuis quelques temps. C’est en particulier le cas à Guilo, et à Ramath Chelomo, ce dernier quartier étant orthodoxe.

D’après l’un des responsables de la construction à la municipalité, Méïr Tordjman (dans ‘Hadechoth 2), il est question de 2600 logements à Guivath hamatos, 3000 à Guilo, 1500 à Ramat Chelomo, ainsi que nombre d’autres projets. Ils étaient bloqués sur la demande de Nathaniahou, faisant suite à la pression en provenance des Etats Unis, mais d’après lui, c’est terminé, on y va, et on construit à qui mieux mieux. Ceci, en particulier face à une situation délicate dans ce domaine et un manque chronique de nouveaux appartements.

En fait, officiellement ce blocage ne devait pas concerner Jérusalem, mais la pression en provenance des Palestiniens a fait que le Premier Ministre a accepté de facto de geler la construction dans la capitale également.

LIRE  Ils voulaient attaquer un lieu de culte juif ou musulman : cinq hommes de l'ultradroite arrêtés

(Kikar haChabbath)

Aucun commentaires

Laisser un commentaire