Plusieurs tremblements de terre ressentis dans le Nord d’Israël

Plusieurs tremblements de terre ressentis dans le Nord d’Israël

0
51

En moins de 12 heures : un autre tremblement de terre a été ressenti dans le nord du pays

Un tremblement de terre de magnitude 3,5 sur l’échelle de Richter* a été ressenti dans la région de Beit She’an et dans les Krayot. • Le Commandement du front intérieur rapporte que l’épicentre se trouvait à 16 km au sud-est de Tibériade.

En moins de 12 heures : Des habitants du nord ont signalé aujourd’hui (dimanche) un autre tremblement de terre qui a été ressenti dans leur région. Les informations interviennent après qu’un tremblement de terre a été ressenti dans la région de Haïfa, les Krayot et Beit She’an hier, vers minuit. Le Commandement du front intérieur indique que la magnitude du tremblement de terre est de 3,5 et qu’il provient probablement d’environ 16 km au sud-est de Tibériade.

Le commandement du front intérieur a déclaré que le tremblement de terre avait été ressenti vers 12h30 – environ 12 heures après le tremblement de terre survenu la nuit dernière au même endroit. Une alarme qui a sonné au sujet du tremblement de terre a été entendue cette fois dans la région d’Afoula, la mairie et les écoles ont été évacuées. Il s’agit du troisième tremblement de terre ressenti en Israël en moins de deux semaines.

Les habitants de Nazareth ont signalé que le tremblement de terre avait également été ressenti dans leur région. « On l’a fortement ressenti », a confié un habitant de la ville au N12. Un autre habitant a déclaré hier soir à notre journaliste que le tremblement de terre était puissant : « Toute ma maison bouge. » Un habitant du village de Nein près d’Afoula a décrit : « Nous avons senti le tremblement de terre, c’était pendant quelques secondes et c’était très fort.
Le commandement du front intérieur a ensuite publié des directives sur le comportement approprié lors d’un tremblement de terre. Le commandement du front intérieur mentionne que ceux qui restent dans le bâtiment doivent sortir à l’air libre si possible. S’il n’est pas possible de quitter le bâtiment en quelques secondes, entrez dans la salle de sécurité et laissez la porte et les fenêtres ouvertes, ou bien sortez par la cage d’escalier et continuez à descendre jusqu’à ce que vous sortiez du bâtiment.
Seulement si cela ne peut pas être fait, il faut s’asseoir dans le coin intérieur de la pièce ou sous des meubles lourds et se protéger la tête avec les mains. De plus, restez dans un espace ouvert – restez à l’extérieur et éloignez-vous des bâtiments, des arbres, des cordons d’alimentation et des objets qui pourraient tomber et vous mettre en danger.
Le tremblement de terre qui a été ressenti la nuit dernière a également été mesuré à une magnitude d’environ 3,5 et a pris naissance, selon la police, dans la région de Beit She’an. Des dizaines d’appels ont été reçus à la Hotline 100, mais aucune victime ni aucun dommage n’ont été signalés lors de l’incident. De plus, il a été rapporté qu’il n’y avait aucune crainte de tsunami.

PS :

LIRE  Lancement d'une grêve inédite des surveillants de cacherouth

L’éponyme de l’échelle de Richter est le sismologue américain Charles F. Richter () qui l’a proposée en . Jusqu’alors c’était essentiellement l’échelle de Mercalli qui était utilisée pour évaluer la force d’un séisme, mais cette échelle, basée sur les dégâts observés (notamment sur les bâtiments), est notoirement imprécise. Richter élabore une définition mathématique plus rigoureuse, établissant une équation logarithmique à partir de l’amplitude des enregistrements d’un sismographe (de type Wood-Anderson (pt)).

Relativement facile d’usage, elle permet d’évaluer l’énergie libérée par un tremblement de Terre et donc les dégâts à craindre. De manière imprécise, on peut estimer que de 1 à 3, un séisme est à peine ressenti par les personnes ; de 4 à 5 il est nettement ressenti mais cause peu de dégâts, de 6 à 7 il est destructeur, à 8 il est de plus ressenti sur une grande distance, et à 9 ou au-delà, il est dévastateur, toutes les structures sont détruites sur une large superficie. C’est une échelle ouverte : elle n’a théoriquement pas de limite supérieure, en pratique néanmoins le séisme le plus intense jamais mesuré — le séisme de 1960 à Valdivia au Chili — atteignait environ 9,5 sur l’échelle de Richter.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop