Le QG de Hitler en Pologne va-t-il devenir un « Dysneyland morbide » ?

0
224

Situé en Pologne, l’ancien QG d’Adolf Hitler est un site touristique d’ores et déjà ouvert au grand public, qui proposera bientôt de nombreuses activités thématiques… Bienvenue dans un « Disneyland », version morbide.

On appelle cet endroit macabre «la tanière du loup». Construit en 1941, au cœur des bois de Ketrzyn, en Pologne, c’est ici qu’Hitler installa son quartier général jusqu’en 1944 lors du lancement de l’Opération Barbarossa, visant à envahir l’Union Soviétique.

Aujourd’hui tombée en ruines, cette ancienne base secrète risque fort de retrouver une seconde vie grâce à une idée saugrenue des autorités polonaises, qui souhaitent la convertir en parc thématique.

Ce projet qui suscite une vive polémique en est à un bon stade d’avancement. On y trouve déjà un hôtel, un bar, un restaurant ainsi qu’un camping. Les attractions prévues feront donc de cet endroit un parc thématique, une manière de rentabiliser un peu plus cet endroit qui attire d’ores et déjà 300.000 visiteurs chaque année, qui visitent les quelques 250 hectares de la base secrète pour la somme de 3,5 euros.

Parmi les activités qui seraient proposées dès cet été, la restitution de la tentative d’assassinat dont Hitler avait fait l’objet le 20 juillet 1944, avec des figurants vêtus d’uniformes nazis pour plus de réalisme.

Pour l’heure, les nombreux visiteurs viennent y découvrir les bunkers en béton qu’utilisait l’armée allemande, et en particulier celui où vivait Hitler dans un confort sommaire.

Pour calmer les esprits, à la veille de l’inauguration des nouvelles attractions de la taverne du loup, Sebastian Trapik, porte-parole des autorités polonaises, a assuré à la BBC, que «le sérieux et le respect de la réalité historique du lieu» seront garantis. Mais pour ce qui concerne le respect des millions de victimes de la folie du « führer », le doute est permis.

LIRE  Erdogan contre Macron, en des propos révisionnistes

Source fr.le360.ma

Aucun commentaires

Laisser un commentaire