Un policier demande à Yad Lea’him de sauver une mère juive et ses enfants

2
1423

Légende de la photo : וn homme du département de sécurité de Yad Lea’him lors du sauvetage d’une femme juive d’un village arabe 

Il y a deux ans, un policier sensible a été interpellé par la souffrance d’une femme juive. La sachant battue par son mari arabe, il a contacté Yad Lea’him. Après de longs efforts, A. a retrouvé sa liberté avec ses six enfants

L’histoire émouvante d’A. a débuté il y a deux ans. Une plainte préoccupante a été déposée dans un poste de police du nord du pays par une femme juive contre son mari arabe pour violences conjugales aggravées. Le policier, un homme sensible qui a été ému par la situation de cette maman apeurée, a décidé de se tourner vers Yad Lea’him et de transmettre ses coordonnées pour que nous puissions aider cette femme meurtrie, dans le cas où elle déciderait de quitter la maison de son mari, dans le village arabe où ils résidaient.

A., qui avait du mal à accorder sa confiance aux étrangers et craignait la réaction de son mari, a repoussé les membres de l’organisme plusieurs fois. La terreur qu’il lui inspirait l’a conduite à annuler la plainte qu’elle avait déposée auprès de la police. Cependant, le lien ténu peu à peu tissé avec Yad Lea’him ne s’est pas brisé.

Lorsqu’elle a réalisé que leurs intentions étaient pures et qu’ils pourraient effectivement l’aider, elle a commencé à s’entretenir régulièrement avec une assistante sociale de Yad Lea’him. Elle s’absentait de la maison sous prétexte de papiers à régler et toutes deux se rencontraient au Bitoua’h Leoumi du quartier, sous la surveillance spéciale du département de sécurité de l’organisme.

LIRE  Au Ghana, le gouvernement veut remplacer l'appel du muezzin par des messages WhatsApp

Après une période assez longue, A. a compris que Yad Lea’him pouvait la délivrer de sa détresse et l’aider à trouver un appartement sécurisé, pour elle et ses six enfants, l’accompagner au niveau psychologique et juridique et même se soucier de sa subsistance.

Un beau jour, A. a compris qu’elle était enfin prête à s’enfuir et à commencer une nouvelle vie, à retourner vers son peuple et sa terre natale. Un sauvetage audacieux a pris forme très rapidement avec l’aide du Ciel et A. et ses enfants ont été relogés dans un appartement secret de l’organisme.

Il y a deux semaines, alors que le peuple d’Israël célébrait Lag BaOmer, A. et ses enfants ont eux aussi assisté aux feux de joie traditionnels avec l’assistante sociale qui suit la famille et avec les tuteurs des enfants qui les accompagnent pas à pas dans leur nouvelle vie.

Dans le contexte de ces célébrations festives, A. vivait la fin d’une période sombre et terrifiante et l’aube d’une vie nouvelle pour elle et ses enfants.

 

2 Commentaires

  1. « à retourner vers son peuple et sa terre natale »… Euh… le village arabe dont il est question est en Israël, pas à l’étranger, donc il se trouve aussi sur sa terre natale.

    C’était une petite précision en passant. Pour le reste, kol hakavod Yad Lea’him et kol hakavod A. !

    Je lui souhaite à elle et à ses enfants tout le bonheur.

    Il faudra toutefois coincer le mari et l’incarcérer pour une longue période.

  2. JE N ARRIVE PAS A COMPRENDRE POURQUOI DES FEMMES JUIVES ISRAELIENNES ET MEME DES FILLES QQFOIS RELIGIEUSES VONT AVEC DES ARABES ALORS QU IL Y A DES GENTILS HOMMES JUIFS D ISRAEL ..JE ME RAPPELLE J AVAIS VU A LA TV ISRAELIENNE LA FILLE D UN RABBIN D ORIGINE MAROCAINE VIVANT A DIMONA S ETAIT LIEE AVEC UN ARABE BEDOUIN ET ETAIT MEME ENCEINTE DE L ARABE DE SON 3EME ENFANT ET LE PERE LE RABBIN X… VENAIT JOUER DE LA GUITARE ¨PRES DE LA MAISON DE SA FILLE EN LUI DISANT .. MA FILLE REVIENS A LA MAISON …

    CA DEVRAIT ETRE INTERDIT QU UNE FILLE JUIVE AILLE AVEC LES ARABES QUE CA SOIT EN ISRAEL ET EN GOLAH … YA PAS ASSEZ D HOMMES JUIFS GENTILS POUR ALLER AVEC DES ARABES … JE ME DEMANDE S IL N Y A PAS DANS LEUR CERVELLE QQ CHOSE QUI NE MARCHE PAS ..

    TOUT DEVRAIT SE PASSER DANS LES FAMILLES OU LES PARENTS DEVRAIENT APPRENDRE A LEURS REJETONS QUE C EST INTERDIT D ALLER AVEC DES ARABES COMME AVEC DES GOYIMS CHRETIENS AUSSI OU EN DIASPORA IL Y A LA CATA TOTALE OU L ASSIMILATION PAR LE MARIAGE MIXTE FONT DES RAVAGES TERRIBLES ..

    J AI MEME UN AMI JUIF NATIF D ALGER SA 3EME FEMME EST MAROCAINE MUSULMANE IL A EU AVEC ELLE UNE PETITE FILLE NINA ..ET PAR CONTRE ELLE FAIT LES FETES JUIVES EN FAMILLE ..ALORS QU AVEC SES 2 EMES FEMMES QUI ETAIENT GOYA… IL A EU 2 BELLES FILLES ET UN FILS DE 18 ANS .. C EST DOMMAGE QU IL Y A L ASSIMILATION GALOPANTE AUSSI BIEN PARMI LES ACHKENAZES QUI SONT HYPERS ASSIMILES ET MAINTENANT CE SONT LES SEFARADES QUI SONT TOUCHES PÄR CES MARIAGES MIXTES ..MAIS TOUT CA LA FAUTE INCOMBE DE VIVRE EN MILIEU LAIC ECOLE UNIVERSITE ET VOILA LES DEGATS OU COMMENCENT CELA ?? ET MOI J ACCUSE LES PARENTS DE NE PAS EDUQUER LES ENFANTS DANS LE SENS ..QUE LE MARIAGE MIXTE N EST PAS BON POUR NOUS PEUPLE JUIF ..AM ISRAEL CHAI …

Laisser un commentaire