Pour la première fois depuis 2006 : Abou Mazen annonce des élections

0
36
Pour la première fois depuis 2006 : Abu Mazen annonce des élections parlementaires et présidentielles palestiniennes
Ynet
Le président de l’Autorité palestinienne a signé un ordre de tenir des élections présidentielles dans six mois – et pour le Parlement dès mai. Au cours de la dernière décennie, divers ordres électoraux ont été publiés, mais tous ont été abrogés pour divers motifs.
Le président palestinien Mahmoud Abbas a signé ce soir (vendredi) un ordre pour les élections dans l’Autorité palestinienne. Selon le décret, les élections, qui se tiendront pour la première fois depuis 2006, se tiendront progressivement pour trois institutions: le Conseil législatif, qui est le parlement palestinien, la présidence palestinienne et le Conseil national palestinien. Les élections au Conseil législatif auront lieu le 22 mai, et les élections présidentielles palestiniennes auront lieu le 31 juillet. Les élections devraient se tenir en parallèle en Cisjordanie et dans la bande de Gaza conformément aux accords conclus entre le Fatah et le Hamas. Au cours de la dernière décennie, des ordres électoraux ont été émis à plusieurs reprises pour les différentes institutions de l’Autorité palestinienne, mais tous ont été révoqués pour divers motifs. Lors d’une réunion avec la Présidente de la Commission électorale palestinienne, Hanna Nasser, la semaine dernière, il a été décidé que les élections pour chacune des institutions devraient avoir lieu séparément et de manière consécutive. Un dialogue est maintenant prévu entre les factions palestiniennes dans lequel il sera décidé comment les conduire.
La décision de tenir les élections a été prise après que le chef du Hamas Ismail Haniyeh a envoyé une lettre officielle à Abu Mazen il y a quelques semaines, dans laquelle il suggérait de mettre fin à la scission entre les parties, renonçant à la condition sur laquelle le Hamas insistait – la tenue d’élections parallèles aux trois institutions: le parlement, la présidence et le conseil national palestinien. Abu Mazen a salué la lettre et les responsables palestiniens ont annoncé qu’il devait annoncer la tenue d’élections progressives pour les trois institutions après que les États arabes et la Russie aient également exprimé leur soutien.
Le Hamas a salué le décret présidentiel publié après 15 ans sans élections, affirmant que l’organisation travaillait pour que le peuple palestinien puisse élire ses dirigeants. L’organisation terroriste a noté que le Hamas appelle à créer une atmosphère qui permettra des élections libres et équitables afin que personne ne subisse de pression. Des élections sont prévues à la fois en Cisjordanie et dans la bande de Gaza sous supervision internationale, mais on ne sait pas si Israël les autorisera à avoir lieu à Jérusalem-Est. Il est possible qu’Israël essaie de contrecarrer la tenue d’élections dans la capitale – fournissant ainsi aux Palestiniens une excuse pour leur inexistence en raison du refus israélien. Cependant, pour la dernière fois, Israël a en fait autorisé la tenue des élections à Jérusalem, et cette fois même s’il veut l’interdire – Jérusalem ne résistera pas à la pression internationale, surtout à la lumière de l’entrée du gouvernement Biden qui les encouragera à respecter ces signes de démocratie au sein de l’Autorité palestinienne.
LIRE  Attentat anti-israélien en Bulgarie en 2012 : début du procès à Sofia

Aucun commentaires

Laisser un commentaire