Pour la première fois en Israël : un appel d’offres pour l’installation d’électricité cachère pour Chabbath

0
209

Le maire de Lod, Yaïr Rebibo, a annoncé le premier appel d’offres de ce type pour l’installation d’électricité cachère le Chabbath pour le quartier orthodoxe A’hisamakh, le déménagement a été rendu possible grâce à l’activité acharnée du député Ya’akov Asher au cours des 6 dernières années. Les habitants auront à payer selon le tarif normal.

Be’hadré ‘Harédim – Avrami Perlstein
Ya’akov Asher | Photo : Chaîne de la Knesset

Des années d’efforts ont porté leurs fruits : le maire de Lod, Yaïr Rebibo, a publié le premier appel d’offres du genre en Israël, dont le but est d’établir une station locale pour stocker l’électricité dans des batteries ou des technologies similaires, et de fournir de l’électricité le Chabbat de manière cachère, sous la supervision des rabbins du quartier sans aucune crainte de profaner le Chabbat. Cela évitera d’avoir à installer des groupes électrogènes indépendant incapables de fournir de l’électricité en gros volumes et à un coût très élevé.

Le déménagement dans le cadre duquel l’appel d’offres que le rabbin de Lod a désigné pour le quartier orthodoxe d’Ahisamakh a été rendu possible grâce à l’activité acharnée du député Ya’akov Asher pendant six ans, devant le maire qui a travaillé pour attribuer un terrain à la station, et du fait qu’il était membre du comité économique au moment où la réforme du secteur de l’électricité est venue à la table de discussion du comité. Une série de réunions et d’entretiens a été tenue avec le ministre de l’énergie, avec l’Autorité de l’électricité, le chef de la compagnie d’électricité et le comité rabbinique dirigé par le rabbin Eliyahou Baïfouss.

LIRE  45% des attentats sont perpétrés par des arabes israéliens

Le député Ya’akov Asher s’est félicité : « Je remercie le maire de Lod, mon ami Yair Rebibo, de s’être engagé dans cette question importante et d’avoir ouvert la voie à l’électricité cachère le jour du Chabbat dans l’État d’Israël tout en maintenir la qualité de l’environnement et un haut niveau de sécurité. Également au président de l’équipe du Chabbat, le rav Eliyahou Baifouss et au Comité des affaires énergétiques du Chabbath qui ont accompagné l’ensemble du processus au fil des ans jusqu’à ce que le résultat soit atteint. »

La bonne nouvelle vient après une certaine privatisation de la production d’électricité, alors qu’il est aujourd’hui possible d’établir des stations privées qui fonctionnent, entre autres, de telle sorte que l’électricité y soit stockée pendant les jours de semaine et déchargée le Chabbat sans production. Ces stations de stockage sont censées être construites dans des quartiers et des villes orthodoxes, l’appel d’offres à Lod étant le premier de la série.

Le tarif de l’électricité pour le consommateur sera calculé selon le tarif normal de la compagnie d’électricité, qui restera le département fournisseur de l’électricité, et ainsi le public observant le Chabbath pourra profiter de l’électricité casher pour toute la maison et à un prix prix normal, ceci est différent des générateurs existants que l’électricité n’est fournie qu’à une partie de la maison et à des coûts élevés.

L’organisation Shabbat Watch dirigée par le rav Eliyahou Baifouss, membre de l’Association du comité de l’énergie du Shabbat, a salué l’initiative : « Il s’agit du premier appel d’offres officiel pour l’électricité casher, j’espère qu’à la suite de ce changement à Lod, d’autres villes se joindront le projet. Remerciements particuliers au rav Ya’akov Asher et aux autres hommes d’affaires publics qui ont agi pour aider dans cette affaire, grâce à qui ce projet est devenu une réalité. »

LIRE  Avenir sombre pour la viande cachère en Europe

Aucun commentaires

Laisser un commentaire