Préparer le jour d’après : des milliers de dossiers contre les Russes sont déjà ouverts

0
124

Le jour d’après : une équipe d’enquête internationale et des milliers de cas ; c’est ainsi que les Russes paieront pour leurs actions…

Des centaines de témoignages ont été reçus dans diverses agences de presse internationales, sur les atrocités perpétrées par les Russes sur des civils ukrainiens qu’ils ont rencontrés pendant la guerre • L’UE a mis en place une équipe spéciale d’enquêteurs de plusieurs pays • Des milliers de dossiers ont déjà été ouverts.

JDN – Itamar Ben Khalifa

Cent jours de guerre en Europe de l’Est : trois autres pays ont rejoint aujourd’hui (mardi) une équipe d’enquête internationale mise en place pour enquêter sur les crimes de guerre de la Russie en Ukraine, une équipe dont le siège sera installé en Ukraine. Selon un rapport de l’AP, le procureur de la Cour pénale internationale à La Haye a déclaré qu’il prévoyait d’ouvrir le bureau de l’équipe d’enquête à Kiev, suite à divers témoignages d’atrocités commises par les Russes pendant la guerre en Ukraine.

L’Estonie, la Lettonie et la Slovaquie sont les trois pays qui ont rejoint et signé un accord pour enquêter sur les crimes de guerre russes, lors d’une réunion de négociation et de coordination qui s’est tenue ces deux derniers jours aux Pays-Bas. Ces pays rejoignent la Lituanie, la Pologne et l’Ukraine, qui sont déjà membres de l’équipe d’enquête conjointe, une équipe qui aidera la justice de l’UE à recueillir des preuves et à trouver des preuves des atrocités russes.

Karim Khan, le procureur de la CPI, l’appareil judiciaire de l’UE, a déclaré que le travail d’équipe souligne l’engagement de la communauté internationale envers l’État de droit. « Je pense que cela montre qu’il existe un tel front commun de légitimité qui est absolument vital, non seulement pour l’Ukraine… mais pour le maintien de la paix et de la sécurité dans le monde », a déclaré Khan. L’invasion russe de l’Ukraine a été largement condamnée par le monde, à la lumière des forces prédatrices dont elles ont fait preuve.

Les forces russes ont été accusées d’avoir tué des civils à Boca, une banlieue de Kyiv, et d’avoir attaqué à plusieurs reprises des infrastructures civiles dans toute l’Ukraine, notamment des hôpitaux et un théâtre dans la ville assiégée de Marioupol, qui a servi de refuge à des centaines de civils. Une enquête menée par l’agence de presse AP a trouvé des preuves qu’une explosion survenue il y a deux mois dans l’aciérie de Marioupol a causé la mort de près de 600 personnes à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les agences de presse internationales ont examiné 273 crimes de guerre potentiels commis par les Russes. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a qualifié le meurtre de civils de « génocide » et de « crimes de guerre », et le président américain Joe Biden a qualifié le président russe Vladimir Poutine de « criminel de guerre » devant être poursuivi.

Il y a quelques semaines, la CPI a ouvert une vaste enquête en Ukraine, après que des dizaines d’États membres de la Cour internationale de justice de La Haye ont annoncé qu’ils soutenaient cette décision. Le procureur Khan s’est rendu en Ukraine, y compris à Boca, et dispose d’une équipe d’enquêteurs en Ukraine pour recueillir des preuves, la plus grande équipe de poursuites jamais déployée par la Cour internationale de justice à La Haye. Khan prévoit maintenant d’ouvrir un bureau en Ukraine, a-t-il dit, « dans les semaines à venir ».

La procureure générale ukrainienne, Irina Vandiktova, a déclaré que son bureau avait déjà ouvert quelque 15 000 enquêtes criminelles liées à la guerre et identifié plus de 500 suspects, dont des ministres russes, des commandants de l’armée et des propagandistes. Elle a déclaré que son bureau était prêt à poursuivre le procès contre environ 80 d’entre eux. La semaine dernière, dans une affaire de guerre unique en son genre, un tribunal ukrainien a condamné un soldat russe à la prison à vie pour avoir tué un civil.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire