Profanation de tombes juives en France: Castaner annonce la création d’un « office de lutte contre la haine »

0
61
French Interior Minister Christophe Castaner (C) and head of the French national council on Archives Jean-Louis Debre (2ndR) visit the jewish cemetery of Westhoffen, on December 4, 2019, eastern France, where 107 graves were found vandalised with swastikas and antisemitic inscriptions. (Photo by Patrick HERTZOG / AFP)

Le ministre français de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé mercredi la création au sein de la gendarmerie d’un « office national de lutte contre la haine », lors d’une visite du cimetière juif alsacien de Westhoffen (nord-est) où 107 tombes ont été profanées.

Cet office « sera chargé de coordonner pour la gendarmerie nationale à la fois l’enquête (sur cette profanation) pour que tous les moyens soient mobilisés, mais aussi l’ensemble des enquêtes sur les actes antisémites, antimusulmans, antichrétiens que nous connaissons sur notre territoire en zone gendarmerie », a poursuivi le ministre de l’Intérieur.

« Il sera chargé aussi d’accompagner l’ensemble des acteurs de tous les territoires et de faire le lien avec la police, la justice, pour que les auteurs de ces actes ignobles soient condamnés », a-t-il dit.

L’omerta « n’a pas sa place en Alsace »

Plus tôt, le président du Consistoire israélite du Bas-Rhin, Maurice Dahan, a appelé « les gens qui savent quelque chose » à parler, estimant que « l’omerta n’a pas sa place en Alsace ».

« Ce n’est pas possible que personne ne voie jamais rien. Nous ne pouvons plus continuer d’accepter que les gens se taisent, que ceux qui voient quelque chose ne parlent pas. L’omerta n’a pas sa place en Alsace », a-t-il déclaré sur France Bleu Alsace.

« J’appelle à la vigilance citoyenne (…) : on est à un point culminant de ce qui pourrait faire basculer la France dans une guerre civile », a ajouté M. Dahan.

Le cimetière de Westhoffen « est au milieu de maisons, comment peut-on croire que personne n’a rien vu? », s’est-il encore interrogé. « Je ne parle pas de complicités mais de conscience à la vigilance ».

LIRE  Trump frappe l'Iran de sanctions mais conserve l'accord nucléaire

L’Alsace est confrontée depuis plusieurs mois à une multiplication de graffitis et dégradations à caractère antisémite et/ou raciste.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire