Le projet de loi concernant les étudiants en Yechiva – à la Knesset !

0
563

En ce dimanche 1er juillet, le gouvernement a décidé de lancer lundi le 2 juillet la loi concernant le statut des étudiants en Yechiva, selon la formule proposée par le Ministère de la Défense. Le seul représentant ministériel présent était le rav Arié Dérhy, et tout en insistant sur l’importance de l’étude de la Tora pour le peuple d’Israël, il n’a pas donné son accord à ce projet de loi. L’autre ministre de Schass, David Azoulai, n’était pas présent, mais il a aussi fait savoir que sa position était celle de l’abstention.

Mais, par la suite, les deux ont fait savoir qu’en fait, non point qu’ils s’abstenaient de voter en faveur de ce projet, mais qu’ils s’y opposaient !

Ceci ne change pas grand chose au stade actuel de ce projet, mais la grande question est ce qui va se passer : si finalement le gouvernement décide de présenter cette loi sans laisser de possibilité d’abstention, les députés orthodoxes risquent de devoir accepter la loi, quitte à la corriger par la suite, de peine de voir le gouvernement tomber sans eux… Si par contre cette proposition de loi n’est pas présentée sous cette forme, mais que liberté est laissée aux députés de voter comme bon leur semble, les députés orthodoxes pourront continuer à s’abstenir – mais elle sera acceptée grâce au votre du groupe de… Yaïr Lapid ! Ce dernier y voit, en effet, une loi qui correspond à ses espoirs – et cela est peut-être l’une des raisons pour laquelle les députés orthodoxes sont mal à l’aise : si Lapid est d’accord, voici qui est fort mauvais signe…

LIRE  L'explosion à la Knesseth ?

Mais en fait, l’opposition à la présente loi est très forte à l’intérieur-même de la communauté orthodoxe, en particulier du côté des Yechivoth sefarades, qui y voient une acceptation dangereuse de remettre l’avenir des Yechivoth entre les mains d’hommes politiques qui ne se sentent absolument pas concernés par les soucis éducatifs des rabbanim – pour ne pas dire plus, qui cherchent en fait à réduire les effectifs des Yechivoth et à rééduquer les jeunes qui feront le pas et s’enrôleront à l’armée…

En revanche, les députés arabes se sont engagés à ne pas participer à ce vote, ce qui diminue sa chance d’être acceptée.

Le drame bat son plein, et le public attend avec impatience de voir vers quoi il se dirige.

Toutefois, fait remarquer ce lundi matin le quotidien Haaretz, il semble bien que le fait que Lapid et son parti, Yech ‘Atid, soient prêts à voter en faveur de la présente loi permette à tout le monde d’être content : le gouvernement, parce que cette loi, tellement délicate, va être acceptée (en 1ère lecture), et les orthodoxes, parce qu’ils ne vont pas devoir faire tomber le gouvernement (quel gouvernement sera-t-il meilleur que celui qui est en place actuellement ? Et qui est-il capable de diriger le pays mieux que Netaniahou, n’en déplaise à ses ennemis), et qu’en même temps, d’ici les lectures 2 et 3, ils auront le loisir d’introduire les améliorations qu’ils désirent !

Merci, M. Lapid.

Un comble, tout de même !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire